Au printemps dernier, alors que je préparais mon voyage en Indonésie, la marque Lojel – que je ne connaissais pas – m’a contacté pour me proposer de tester l’une de leurs valises. Face au mail, j’ai d’abord pensé refuser : je ne voyage qu’en sac à dos, jamais avec une valise. Je pensais : une valise, c’est pas très pratique pour un voyage où je fais beaucoup de déplacements ; pas très pratique, pour un voyage où je suis censé partir dans les forêts de Sumatra et randonner jusqu’au sommet de quelques volcans.

Et puis, je me suis dit : et pourquoi pas ? Pourquoi ne pas faire comme la plupart des gens qui voyagent, et embarquer avec moi une valise ? J’ai toujours pensé que le « backpack » était ce qu’il y avait de plus pratique. Et pour éviter tout suspens, je vous dis tout de suite qu’après avoir testé le voyage avec une valise, c’est toujours ce que je pense.

Mais … désormais, je pense que j’aurai souvent une valise avec moi, en plus de mon sac à dos de 45L.

Valise Lojel Kozmos

A Bali

Mon avis sur le fait de voyager avec une valise

Pour

– La valise permet d’alléger le dos
Lorsqu’on voyage beaucoup, on commence souvent à avoir mal au dos. Porter 10 à 20 kg sur le dos pendant plusieurs semaines, voire pendant plusieurs mois, peut se révéler très fatiguant pour le corps et contribuer à l’apparition de problèmes de dos. La valise m’a permis de mettre 11kg de moins sur mon dos, le sac de rando devenant tout à coup ridiculement léger.

– La valise permet de stocker ses affaires quelque part …
Pendant très longtemps, les gens qui voyageaient utilisaient des malles, dans lesquelles ils stockaient toutes leurs affaires. De mon côté, j’ai souvent utilisé ma valise de la même manière, comme point de stockage des affaires que j’utilisais le moins (vêtements chauds dans les endroits chauds, livres …). Concrètement, lorsque j’étais à Bali, j’ai laissé ma valise dans une guest-house avec la moitié de mes affaires pour ne prendre avec moi que ce dont j’avais uniquement besoin pour profiter de Lombok et des îles Gili pendant deux semaines.

– … de façon relativement sécurisée …
Stocker ses affaires dans une valise offre un certain avantage par rapport à un sac à dos : c’est beaucoup moins facile de fouiller dedans en votre absence, car la plupart des valises se ferment à clé. Cet hermétisme fait de votre valise un véritable coffre-fort ambulant où stocker appareil photo, ordinateur, passeport, … lorsque vous partez sur un trek de plusieurs jours par exemple. Ok, vous pourrez toujours me répondre qu’on peut embarquer votre valise puisqu’elle a des roulettes ; à vous de choisir une guest-house dans laquelle vous pouvez avoir confiance.

Valise Lojel Kozmos avis test voyage pas cher

– … y compris dans les dortoirs ou à l’aéroport
Si, comme moi, vous êtes terrifié à l’idée que les bagagistes des aéroports puissent fouiller votre sac et piquer des affaires auxquelles vous tenez (pensez à ce qui se passait à Roissy), la valise est un excellent moyen de se protéger. Encore une fois, vous pouvez non seulement la fermer à clé, mais aussi la faire emballer dans du cellophane de façon telle que PERSONNE ne se risquera à y toucher. Dans les dortoirs des auberges de jeunesse, idem : une valise fermée à clé dissuade tous ceux qui voudraient fouiller dans vos affaires, comme ça m’est arrivé en Patagonie.

– Une valise, c’est très pratique pour voyager léger pendant quelques jours
L’autre grand avantage de la valise, est qu’elle vous permet de vous faire de petits séjours de façon beaucoup plus légère que si vous aviez à trimballer en permanence toutes vos affaires. Concrètement, j’ai laissé mon sac à dos à Kuala Lumpur pour aller passer une semaine sur les îles Perhentian, un bout de paradis sur terre où les gens ne font rien d’autre que profiter du sable et de la mer, de la plongée, et de la bonne bouffe. Accompagné de ma seule valise, qui passe en bagage cabine, contrairement à n’importe quel sac de rando.

– Une valise, c’est aussi pratique pendant les escales
Dans les aéroports, j’ai LARGEMENT préféré me balader avec une valise qu’avec un petit sac à dos rempli à craquer. Ca roule,ça permet de n’avoir rien d’autre dans ses poches que son passeport et de l’argent, et vous pouvez poser vos pieds dessus.

– Et ça protège efficacement vos affaires et vos souvenirs les plus fragiles
Contrairement au sac à dos où tout s’empile au petit bonheur la chance, et où la seule protection consiste en un maigre tissu doublé de vos vêtements les plus épais, la valise offre un rempart solide pour les vaisselles, les flacons de parfum, les petits objets d’artisanat fragiles, etc, que vous ramènerez de vos voyages.

Contre

– Une valise, c’est quand même moins pratique à trimballer d’un endroit A à un endroit B
Avec un sac à dos, vos pieds vont partout. Avec une valise, vous maudirez tous les escaliers de la terre, les côte raides, le sable, et la terre mouillée. Surtout la terre mouillée et, pire encore, la boue. A moins d’être à bord d’un véhicule et/ou dans une ville où les routes sont goudronnées, votre valise peut transformer votre bout de voyage en moment très désagréable à vivre. Mais, ça tombe bien, comme je vous l’ai indiqué plus haut, vous avez judicieusement pensé à laisser votre valise dans une guest-house avant de partir à l’aventure !

– Pas très pratique pour les longs voyages
A moins de rester basé dans une ville depuis laquelle vous explorez toute la région, une valise peut s’avérer très encombrante pour les voyages au long cours. Encore une fois, tout dépend de l’endroit, de la durée, de l’itinéraire … Mais, d’une manière générale, tous les voyages qui enchaînent les destinations, tous les voyages qui demandent à reprendre les transports tous les trois jours, seront un calvaire pour tous ceux qui voyageront avec une valise. Pour ma part, j’aime rester longtemps au même endroit ; le genre de voyage qui convient bien aux valises.

– Si vous n’avez pas de valise imperméable, ça peut être l’enfer
Un sac à dos présente souvent l’avantage de pouvoir être équipé d’une sorte de capote imperméable qui protège efficacement vos affaires. Si vous avez choisi de voyager avec une valise et que celle-ci est mal imperméabilisée, tout ce qu’il y aura à l’intérieur vous donnera l’impression d’être passé dans un lave-linge.

– Le voyage en valise est très dépendant des moyens de locomotion à disposition
Inutile d’espérer marcher longtemps avec une valise, de faire des randonnées ou même de l’auto-stop. Bref, une valise, c’est bien pour les voyages qui transitent par des villes.

Mon avis sur la valise Lojel Kozmos

Bref, tout ce petit pour ou contre est bien beau, mais qu’en est-il de la valise avec laquelle j’ai voyagé, la Kozmos de Lojel ?

– Look : 3/5

Valise Lojel Kozmos avis test voyage pas cher

Lojel a des valises beaucoup plus jolies que la Kozmos, qui se distingue du reste des autres gammes par sa sobriété et par son gris métallique un peu triste. J’ai croisé pas mal d’autres voyageurs qui avaient des valises grises et la mienne ne se démarquait pas du lot. Ca tombe bien, c’est ce que je cherchais en la choisissant, mais cette envie de discrétion peut ne pas être partagée.

– Construction / finition / solidité : 4,5/5

Valise Lojel Kozmos avis test voyage pas cher

La Kozmos est la valise la plus solide de la marque – et probablement l’une des valises au meilleur rapport légèreté/solidité que vous puissiez trouver sur le marché. En effet, la marque se vante d’une fabrication (brevetée) en magnésium, décrit comme « 30% plus léger et 30% plus résistant que l’aluminium ».

Les Kozmos ne sont pas les valises les plus légères de Lojel (3,2kg à vide, contre 1,94kg pour la très jolie Wave). Mais, personnellement, je malmène souvent mes bagages pendant mes voyages et j’avais besoin d’une valise EXTREMEMENT résistante contre :

– Les chutes (ma Kozmos est tombée d’un bus collectif, du toit d’un 4×4 lancé à 120km/h, et d’un escalator, sans aucun problème, y compris pour l’appareil photo qui était à l’intérieur ou pour le mécanisme de fermeture qui ne s’est pas du tout tordu)

Valise Lojel Kozmos avis test voyage pas cher

– La pluie – et les moussons asiatiques, face auxquelles la Kozmos a vaillamment résisté. Je ne suis resté sous la pluie que dix minutes, mais dix minutes sous un déluge d’eau suffit souvent à tremper toutes les affaires que vous avez dans votre valise. Dans le cas de la Kozmos, tout était sec.

– Les tentatives d’effraction (mon appareil photo et mon ordinateur me sont indispensable pour travailler en voyage et le système TSA de double clé ou de code me paraît très sûr – contrairement à d’autres valises ou cadenas qui ont des clés standards, c’est-à-dire qu’il suffit d’acheter le même cadenas que votre proie pour avoir sa clé)

DSCF7659

– Les mauvais traitements des bagagistes (j’ai pris l’avion 13 fois cet été – mon bilan carbone est catastrophique, je sais)

Note : j’enlève 0,5 points car, si la coque semble effectivement indestructible, la peinture, elle, a subi quelques aléas. En même temps, à la décharge de Lojel, ça aurait été beaucoup demander que d’exiger une valise qui reste impeccable au vu du traitement que je lui ai fait subir.

– Arrangement interne : 3/5

Valise Lojel Kozmos avis test voyage pas cher

Valise Lojel Kozmos avis test voyage pas cher

C’est probablement une rançon de la solidité, mais je ne suis pas fan de l’un des deux compartiments de rangement de la Lojel. Ok, c’est souvent comme ça dans les valises qui ont une poignée rétractable. Mais bon, ça reste pas très pratique pour caler autre chose que des vêtements dans ce compartiment, et encore. Beaucoup de perte d’espace, pas très facile à optimiser. Pour le reste, les coutures sont excellentes et la fermeture éclair est très solide. Le compartiment zip offre une souplesse qui n’a pas peur d’affronter les remplissages les plus excessifs et ce, sans craquer.

– Confort d’utilisation (Roues, poignée, pluie) : 5/5

Valise Lojel Kozmos avis test voyage pas cher

Valise Lojel Kozmos avis test voyage pas cher

Les roues ne font quasiment pas de bruit, comparé aux autres valises qu’on peut trouver sur le marché. La poignée se déploie très aisément et la prise en main est très confortable. Je l’ai tenu parfois pendant plusieurs heures, sans qu’aucune ampoule n’apparaisse dans mes mains.

Par contre, c’est l’enfer lorsqu’il faut la trimballer sur une petite île paradisiaque où il n’y a que du sable. Mais ça, c’est le cas de toutes les valises.


Chris

Journaliste indépendant

3 commentaires

Lea Tour · 25 novembre 2015 à 8 h 33 min

Merci pour ce billet rempli d’infos que tout voyageur devrait savoir. Je suis fan de votre blog.

Matthieu · 30 novembre 2015 à 6 h 09 min

Super article qui m’a beaucoup aide dans mon choix de valoche!

Maurice · 4 avril 2016 à 7 h 01 min

Bonjour,

Je rentre d’un backpack au Mexique. Je suis d’accord sur le port de valises. Par contre, je crois que cela dépend plutôt de l’endroit où l’on souhaite aller. Ils ont eu la même discussion sur un site de forum mexique et au final, la destination est à prendre en compte avant de se décider. Pour une randonnée par exemple, ce n’est pas très pratique puisque vous aurez à la trimbaler partout où vous allez. Votre valise deviendra alors une charge. Quoi qu’il en soit, ça dépend de chacun 🙂

Maurice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *