Le tourisme en Thaïlande, c’est un rite initiatique. Des vacances pas chères, un bout du monde absolument dépaysant, une gastronomie riche et fabuleuse, un décor paradisiaque … Tout le monde y va, tout le monde y est allé, un jour ou l’autre – et lorsqu’on parle de voyages avec quelqu’un, difficile de passer à côté de la Thaïlande.

La Thaïlande est, aujourd’hui, la quatrième destination touristique la plus rentable au monde … Derrière les Etats-Unis (n°1), l’Espagne (n°2), et la France (n°3) qui, malgré le fait qu’elle soit le pays le plus visité du monde, a bien du mal à rentabiliser cette fréquentation. Bref. Tout, ou presque, a déjà été dit sur la Thaïlande alors, avant de m’attaquer (enfin) à la publication de mes articles sur le Cambodge, j’avais envie d’évacuer mon séjour en Thaïlande à travers une série de conseils, de bons plans, de bonnes adresses, de recommandations ; comme un mini guide de voyage sur la Thaïlande qui comblerait les lacunes de ceux qui existent déjà. Aller à l’essentiel, sans pincettes ni langue de bois.

Tourisme en Thaïlande : mon mini guide de voyage

Avant de rentrer dans le vif du sujet, voici les trois principaux conseils que j’offre à tous ceux qui me demandent mon avis sur la Thaïlande :

1 / La première chose à faire avant d’arriver en Thaïlande, c’est de télécharger l’application GRAB, l’équivalent local de Uber, avec les tuktuk en plus. Finie l’interminable négociation avec les chauffeurs, finis les entubages et le racket règlementaires ! C’est pas cher, c’est efficace, ça marche bien, bref, c’est indispensable. Attention : l’application ne marche que dans les grandes villes. Sachez également que les tarifs de Grab en Thaïlande sont des tarifs syndicaux, négociés en amont et appliqués par tous les chauffeurs : vous pouvez donc vous en servir pour voir le prix, et négocier une course au rabais avec les chauffeurs qui, du coup, n’auront pas de commission à reverser.

2 / La Thaïlande est probablement le meilleur endroit au monde où ceux qui ne sont pas riches comme Crésus peuvent néanmoins s’offrir un voyage de luxe, dans un hôtel spa cinq étoiles en bord de mer, sur une île paradisiaque. On trouve par exemple sur Voyage-prive.com des séjours qui présentent une promotion allant jusqu’à -80 % pour des hôtels spa, avec jungle et plage privée, piscine à débordement face à la mer, et tout le tralala. Parfait pour une petite escapade romantique ou pour se faire plaisir après avoir pris la poussière et l’humidité à scooter !

3 / Ne vous fiez jamais aux avis de Booking, Trip Advisor et compagnie. Chaque fois que nous avons choisi un établissement noté 9/10 ou plus, nous avons été déçu. A contrario, nous sommes allés dans quelques hôtels notés 6 voire 7, qui étaient excellents. Il y a deux explications à cela : les faux avis pullulent en Asie du Sud-Est (le pack de 100 avis est à 10 €), et les touristes chinois ont des standards beaucoup, beaucoup moins élevés que les nôtres, qui ne sont pourtant pas bien hauts (des toilettes, une douche,
et un lit propres).

Où aller ?

Séjourner à Bangkok est un passage obligé. Je connais de nombreux voyageurs et confrères blogueurs qui adorent cette ville (notamment pour des raisons culinaires et pour l’énergie qu’elle dégage) mais, à titre personnel, je la DETESTE. Trop de bruit, trop de monde, trop de pollution, une chaleur étouffante et l’effroyable humidité (en période de mousson) qui me donne l’impression d’avoir, en permanence, une seconde peau faite de crasse et de sueur. Sans compter l’anarchique circulation automobile,

Mes dix coups de cœur

1. Chiang Mai

Tourisme Thailande Chiang Mai

Chiang Mai © Raúl Villalón (Flickr CC)

Je vais dédier tout un article à Chiang Mai. Mais, pour résumer, Chiang Mai est une ville dédiée au farniente, à la gastronomie, aux massages et aux plaisirs de la vie. On y fait pas forcément grand chose, à part se balader dans les rues, faire des emplettes, aller au marché, manger, manger, manger, boire un café ou un verre, voir l’un des très nombreux temples qui ont poussé dans toute la ville. C’est également le meilleur point de chute pour de très, très nombreuses excursions à moto, à vélo, à voiture, à pied, tout autour, dans une région sauvage et montagneuse ; parfois très fréquentée, parfois très isolée.

2. Koh Lanta

Koh Lanta Thailande

Koh Lanta © thailand_photos (Flickr CC)

Contrairement à ce que pourrait laisser penser l’émission TV du même nom, il y a pas mal de monde à Koh Lanta. Cependant, l’immense majorité des touristes se concentrent sur la côte Ouest de l’île ; nous avons choisi de séjourner sur le Côte Est de l’île, près de Old Town, et c’était fantastique. Vivre la vie locale, dans une maison d’hôte au bord de la mer, coincée dans un village de pêcheurs ; pouvoir cuisiner nous-même en allant acheter, tous les matins, des poissons à 1€ pièce (!!!). Prendre un café sur un ponton, face à la baie, les montagnes, la mer, les bateaux ; s’offrir un massage, ou partir en excursion, à la recherche d’une plage isolée … Le pied !

En revanche, un conseil : faire la route jusqu’au Mu Ko Lanta National Park vaut vraiment le coup, mais inutile d’y rentrer. La balade est très décevante.

3. Pai et Mae Hong Son

Tourisme THailande Pai

Pai © donuzz (Flickr CC)

La province la moins densément peuplée est aussi très montagneuse, et très rurale. Parmi toutes les options ici listées, c’est celle que je recommande le plus :

– Louer un scooter ou une moto à Chiang Mai
– Aller à Pai, profiter des très jolies chambres d’hôtes ou hôtels de luxe Spa cinq étoiles à prix abordable
– Continuer sur la 1095 en direction de la ville de Mae Hong Son
– Faire la boucle jusqu’au parc national Doi Inthanon
– Retourner à Chiang Mai

Cette boucle est le plus beau roadtrip que vous puissiez faire en Thaïlande. Il est également possible de le faire en vélo, en saison sèche, si vous avez de gros mollets (ça monte et ça descend sans cesse).

4. Province de Trang

Trang  tourisme thailande

Trang – © Candice and Jarrett (Flickr CC)

Je n’y suis passé qu’en coup de vent. Mais, si vous aimez les grottes, les cascades, les falaises, les îles encore vierges et préservées, et les oiseaux aquatiques, loin des foules de touristes : cet endroit est fait pour vous.

5. Province de Ranong

Thailande Ranong

Ranong – © Stephen Cysewski (Flickr CC)

Cette province limitrophe de la Birmanie est très peu visitée. Pourtant, on y trouve de superbes parcs naturels dont :

– la forêt de mangroves de Ngao (Ngao Mangrove Forest Research Centre)
– le parc national de Namtok Ngao
– le parc national de Laem Son
– les sources chaudes de Raksa Warin (Ranong étant une ville thermale)

Cependant, ne vous attendez pas à trouver de grandes infrastructures bien propres et bien équipées. Ici, l’expérience locale n’est pas aseptisée ! Contrairement à bien d’autres endroits dédiés au tourisme en Thaïlande.

6. Chiang Rai

Tourisme Thailande Chiang Rai

Chiang Rai © Justin Vidamo (Flickr CC)

Le Wat Rong Khun (temple blanc) vaut la visite à lui seul. C’est l’un des plus beaux monuments que j’ai pu voir dans ma vie. Chiang Rai vaut également le détour si vous êtes amateur de treks ou de retraite en montagne, avec vue sur une mer de forêts, contemplant trois pays (Birmanie, Laos, Thaïlande) d’un seul regard.

Néanmoins, par pitié : évitez de participer à cet horrible tourisme qui consiste à aller voir « des tribus isolées ». Non seulement ces COMMUNAUTES ne sont NI des TRIBUS, NI ISOLEES ; mais, surtout, vous contribuez à perpétrer une exploitation à la fois misérabiliste et néocolonialiste de populations qui se retrouvent emprisonnées dans des traditions surannées, artificielles, figées pour complaire au regard de touristes voyeurs.

Imaginez donc l’effet que ça ferait, de vous voir imposer le port de la bigoudène dès que vous allez en Bretagne, ou le port de la baguette et du béret dès que vous mettez un pied dans une rue parisienne !

7. Phu Pradueng (province de Loei)

Phu Kradung Thailande

Phu Kradung © Hanumann (Flickr CC)

J’aime les montagnes, et la province de Loei offre, à mes yeux, les plus beaux paysages montagneux de Thaïlande. C’est un endroit encore préservé du tourisme de masse … Mais pas pour longtemps, si l’on en croit les nombreux projets qui sont en train d’être montés là-bas.

Vous y trouverez notamment un beau chemin de pèlerinage, qui peut facilement se transformer en très chouette chemin de trek, à destination du Phu Pradueng. 359 m² de parc naturel, de cascades et de vallées boisées, qui ravira tous ceux qui portent des chaussures de marche (quoiqu’on y croise des locaux qui s’y baladent en tong). A noter également, la possibilité de camper dans des tentes ou des bungalows directement dans le parc, pour admirer le lever ou le coucher du soleil au-dessus des montagnes. Une activité très populaire chez les étudiants de la région, qui y viennent nombreux lors des vacances scolaires (mars à mai) et du Nouvel An.

Attention : le chemin qui conduit au sommet n’est ouvert que de 7h à 14h.

8. Mu Ko Ang Thong

Thailande Mu Ko Ang Thong

Mu Ko Ang Thong © Sunny Lapin (Flickr CC)

Oui, il y a beaucoup de monde là-bas. Mais, qu’est-ce que c’est beau.

9. Narathiwat

Tourisme Thailande Narathiwat

Narathiwat © UN WomenPiyavit Thongsa-Ard (Flickr CC)

En réalité, toute la bande sud de la Thaïlande vaut le coup. Radicalement différente du reste du pays, à dominante musulmane, même les Thaïlandais de Bangkok y vivent un choc culturel.

10. Sukhothai (plutôt que Ayuthaya )

Tourisme Thailande Sukhothai

Sukhothai © Thibaud Saintin (Flickr CC)

Beaucoup de voyageurs se demandent que visiter : Sukhothai ou Ayuthaya ? A titre personnel, j’ai préféré Sukhothai car plus vert, plus facile à faire (les lieux intéressants à voir sont moins éloignés les uns des autres qu’à Ayuthaya). Plus calme et plus serein qu’Ayuthaya, où vous n’aurez pas vraiment l’occasion de profiter de la beauté du visage de Bouddha pris dans les racines des arbres, puisque vous aurez des centaines de touristes en train de se prendre en selfie autour de vous.

On pourrait également citer :
– Buri Ram (et son très beau temple angkorien du Phanom Rung)
– Roi Et (nord est, connue pour ses ruines khmères et temples antiques)
– Nakhon Si Thammarat (au sud de Ko Samui)
– Phitsanulok (déjà connue pour le «Bouddha Chinnarat», la plus belle statue de Bouddha qui existerait)

Guide pratique

Dans la seconde partie de cet article :

– Quelle île thaïlandaise choisir ?
– Quels sont les endroits les moins touristiques ?
– Comment louer un scooter pas cher en Thaïlande ?
– Quel est le budget détaillé d’un voyage en Thaïlande ?
– Où faire de la plongée en Thaïlande ?

[Suite et fin de l’article à venir]

Catégories : Thaïlande

Chris

Journaliste indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *