Vous avez 3-4 jours de libre ? Vous voulez partir en voyage, faire un mini roadtrip pas trop loin de Paris, disons à 2h de train max ? Ca tombe bien, moi aussi.

Je fais une petite pause dans la publication de mes articles sur Hokkaido ; cela fait maintenant deux mois que je suis le nez dedans, et le besoin d’aller voir ailleurs commence à se faire sentir de façon pressante. On commence en Alsace et on ira ensuite en Martinique pour une autre idée de roadtrip à faire mais qui puisera son inspiration, cette fois-là, dans mes souvenirs. Enfin, on terminera par les Etats-Unis pour un troisième roadtrip, souvenirs de celui que j’ai fait en 2016 et que je n’ai toujours pas fini de raconter – loin de là. Après tout cela, on reviendra terminer les articles sur Hokkaido, dans une partie de l’île … Qui se prêterait à merveille à l’un des roadtrips les plus dépaysant que vous puissiez imaginer !

Un roadtrip en Alsace = pas loin, pas cher, peu fréquenté, parfait !

Si vous suivez mon blog, vous devez bien savoir, depuis le temps, que les trois choses que j’aime le plus au monde sont les grands espaces, la bonne bouffe, et aller de l’un à l’autre (c’est-à-dire voyager). Or, pas besoin d’aller à l’autre bout du monde pour cultiver ces plaisirs (surtout quand on est fauché). Pour un week-end en amoureux, je cherchais une idée de destination :

– pas très loin de Paris
– qui me permettrait de partir un vendredi soir et revenir Lundi matin
– et de passer deux journées en mode roadtrip au milieu de grands espaces
– avec de la bonne bouffe
– et relativement peu de monde
– le tout avec un budget limité
– et qui ne soit pas la Bretagne (ça fait cinq années que je vais là-bas – et nulle part ailleurs – dès que j’ai du temps libre !)

Et je suis tombé sur l’Alsace comme idée. J’avoue que je ne connais RIEN de cette destination, et je n’ai pas pu résister à l’envie de partager cette « découverte » avec ceux qui, comme moi, n’ont que des images de choucroutes, de saucisses et de bureaucrates européens lorsqu’on parle de Strasbourg ou de l’Alsace.

Alsace
Charlotte Dupont (Flickr CC)

Sur la route des vins d’Alsace, mais pas que

Tous les passionnés d’œnologie auront bondi sur ma dernière phrase: l’Alsace, c’est aussi, voire surtout, du bon vin blanc ! Le Gewurztraminer, bordel ! Le Pinot gris ! Le Riesling ! Tous les amoureux de bonnes bouteilles auront grand plaisir à suivre la célèbre route des vins, que je ne connaissais pas avant d’écrire cet article même si j’en soupçonnais l’existence.

La route des vins d’Alsace, c’est 170 km de route à visiter les caves, les exploitations viticoles et les châteaux, passant de promenades à vélo, à pied, en barque, aux dégustations de vin, toujours accompagnés d’un peu de fromage et de charcuterie. De Marlenheim (à côté de Strasbourg) à Thann (près de Mulhouse), en passant par Colmar, vous ferez le bonheur de vos papilles et de vos pupilles (j’adore le nom de ce blog). Parmi les incontournables : visite de la cité médiévale de Riquewihr, visite de la jolie bourgade de Barr, séjour dans l’un des plus beaux villages de France à Eguisheim, etc.

Cependant, n’oubliez pas qu’une succession de dégustation de vin se prête souvent mal à la conduite, donc aux roadtrips ! Trois solutions s’offrent alors à vous:

– soit vous avez un copilote qui ne boit pas
– soit vous circulez à vélo
– soit vous optez pour un itinéraire de roadtrip différent

Alsace
Paysages d’Alsace, par fl85 (Flickr CC)

Vélo, route des crêtes et Vallée de la Bruche

On ne le sait pas forcément, mais l’Alsace est la première région cyclable de France, avec 2500 km de pistes. La rando n’est pas en reste, avec plus de 17 000 km de sentiers balisés ! Idéal pour toute personne ayant besoin/envie d’un grand bol air au milieu de la nature. Alors, si j’allais passer un week-end en Alsace, je louerais un camping-car et j’accrocherais des vélos à l’arrière. Avec le véhicule, je roulerais pendant 50 minutes depuis Strasbourg – direction la Vallée de la Bruche, que j’explorerais en vélo avant de reprendre la route le lendemain pour explorer, cette fois-ci, la route des crêtes, toujours en vélo.

La Vallée de la Bruche

Loin des sentiers battus, la vallée de la bruche a l’air de représenter l’Alsace dans tout ce qu’elle a de plus authentique et de plus pittoresque. Un endroit parfait pour marcher, faire du vélo, se perdre et faire des rencontres avec les habitants du coin, tout en mangeant à la bonne franquette dans l’une des petites gargotes locales, tout en évitant les autres touristes.

La route des crêtes (77km)

La route des crêtes peut se faire à pied, en voiture ou à vélo. De beaux paysages vallonnés, des lacs d’altitude, des vaches et des panoramas sur les vallées alsaciennes et vosgiennes, des lacs d’altitude … De quoi décuver en ouvrant grand les yeux !

Combien ça coûterait ? Combien de temps ça prendrait ?

Voici quelques informations pratiques si l’envie vous prend de partir en weekend « roadtrip en Alsace » :
– Paris – Strasbourg (2h20) : 88 € A/R (départ Vendredi 22 juin au soir, retour Lundi matin. Moins cher si on prend le bus ou si on part en semaine)
La location de camping-cars en Alsace auprès d’un particulier, permettant de combiner le prix d’un hôtel ET celui d’une location de voiture : à partir de 42 € par jour
– Essence : environ 50 € (estimation large)
– Restaurants, activités touristiques, visites : selon les envies, donc potentiellement 0 € si l’on se contente de faire du vélo en faisant ses courses au supermarché et en cuisinant dans le camping-car

Author

Journaliste indépendant

Write A Comment

CommentLuv badge