Quelle île des Canaries choisir si on aime randonner ? Quelle île offre les meilleurs treks ? Comme je n’arrête pas de recevoir des mails me demandant conseil à ce sujet, j’ai décidé d’écrire un article détaillé donnant à la fois la liste complète des treks et randonnées aux Canaries, ainsi que mes conseils et coups de cœur à ce sujet.

Bon plan à connaître : si vous n’arrivez pas à motiver vos copains, et que vous n’avez pas envie de rester seul pour aller faire de la randonnée aux Canaries, je vous conseille de jeter un oeil sur le site des Covoyageurs et de regarder la liste de leurs circuits aux Canaries, et notamment sur leur « Star Trek » (leur trek qui rencontre le plus de succès, au cas où vous n’auriez pas saisi le jeu de mot). Le principe du site est similaire au covoiturage, mais appliqué au voyage, avec trois types de profils de covoyageurs : des voyages pour les solos, des voyages pour les monoparentaux, et des voyages pour grands-parents et petits-enfants.

Quelle île choisir pour randonner aux Canaries ?

Gran Canaria et La Palma : les deux îles qui comptent le plus de sentiers

En termes de chiffres, c’est Gran Canaria et La Palma qui remportent la palme du plus grand nombre de sentiers offerts. C’est assez logique pour Gran Canaria, dont on dit souvent qu’il s’agit d’un continent à l’échelle d’une île, et pour cause : on y trouve une telle diversité de climats et de paysages qu’on a l’impression de faire le tour du monde en quelques heures. Grandes plages de sable, zones volcaniques, plaines verdoyantes, côtes escarpées et déchiquetées …

La Palma, en revanche, est une île beaucoup plus petite et dix fois moins peuplée que la précédente. Si vous aimez les fleurs et la nature dans ce qu’elle a de plus foisonnante, si vous aimez les plantes et les arbres, vous y serez très heureux puisqu’il s’agît de l’île la plus fleurie et la plus verdoyante des îles Canaries. La Caldeira de Taburiente est d’ailleurs classée Réserve mondiale de la Biosphère depuis 2002.

La Gomera, meilleure île des Canaries pour randonner en pleine nature

Mais c’est la Gomera qui offre les plus beaux sentiers de randonnées aux Canaries. Comme El Hierro, elle est moins touristique que les autres îles, alors qu’elle offre pourtant une nature préservée, luxuriante, dans un décor escarpé de montagnes et de volcans. Les côtes sont abruptes et dramatiques, et il y a peu de plages à partir desquelles piquer une tête dans l’eau. Mais l’humidité, sur la Gomera, est telle, que sa végétation en est luxuriante : on a l’impression que l’île sort de la préhistoire et que la forêt est partout. Le parc national de Garajonay vous offrira les plus belles balades de l’île.

Globalement, si vous allez aux Canaries pour randonner , il sera intéressant de rester dans le triangle que forment, au sud-ouest des Canaries, les îles de La Gomera, El Hierro, et La Palma.

La liste complète des sentiers de treks et randonnées aux Canaries

Les 2 sentiers de randonnée de Lanzarote

Camino de los Gracioseros

Vignobles de Lanzarote

Vignobles de Lanzarote par Alain LE GUEN (Flickr CC)

Difficulté : moyen / élevé

De La Graciosa à Lanzarote, l’itinéraire de 4,5 kilomètres traverse les rochers de Famara. A la fin du parcours, la possibilité de se baigner dans le Río offre un bonheur très jouissif. est amplement méritée. Cette randonnée est l’occasion de découvrir en détail la flore et la faune endémique de Lanzarote. Attention aux dénivelés.

Los Ajaches

Los Ajaches

Los Ajaches par Richard Harris (Flickr CC)

Difficulté : élevée
Temps de parcours : 5h30

Au Sud-est de Lanzarote, Los Ajaches sont en réalité un massif volcanique dominé par des plaines rocailleuses. Le dénivelé est assez important sur ce sentier de six kilomètres. Le dénuement du paysage est assez majestueux, et impressionnant.

Les 2 sentiers de randonnée de La Gomera

Playa Santiago-Benchijigua

Barranco de Benchijigua

Barranco de Benchijigua par Thomas Jundt (Flickr CC)

Difficulté : moyen
Temps de parcours : 3h30

Le parcours offre un bon condensé des paysages de La Gomera. Le sentier, situé à San Sebastián, passe par les palmeraies situées dans les ravins. On croise également des fermes abandonnées et de grandes propriétés. Long de 12 km, pour 3h30 de balade, n’oubliez surtout pas votre crème solaire car il n’y aura pas beaucoup d’ombre sous laquelle se réfugier. A noter également qu’il y a plus de 1000 m de dénivelés.

Secteur de Vallehermoso

Vallehermoso

La Encantadora Vallehermoso, La Gomera par Jörg Bergmann (Flickr CC)

Difficulté : moyen
Temps de parcours : 5h

Le sentier traverse le bois de sabines le plus célèbre des Canaries. Sur les douze kilomètres de parcours, la dénivellation maximale est de 680 mètres. Comptez 5h pour faire le circuit, oscillant entre sentier balisé, piste forestière et routes goudronnées.

Les 3 sentiers de randonnée de Fuerteventura

Îlot de los Lobos

Los Lobos

Los Lobos vus depuis Corralejo, sur Fuerteventura par Jill Catley (Flickr CC)

Difficulté : facile
Temps de parcours : 2h

Ce petit îlot est l’endroit le mieux préservé des Canaries. Le sentier des loups (Los Lobos) est long de 5 km et permet de faire le tour de l’îlot en passant par tous ses paysages les plus attrayants, et notamment les marais salants.

Vallebron

Vallebron

Champ de figues de barbarie à Vallebron, Luc.T (Flickr CC)

Difficulté : élevée.
Temps de parcours : 5h

Sur 16 kilomètres, le sentier de Vallebrón traverse une vallée en forme de U et permet d’apprécier la végétation naturelle de l’île, les champs agricoles, et les montagnes sacrées de l’île.

Gran Valle

Gran Valle

Gran Valle par Robert Brands (Flickr CC)

Difficulté : moyen
Temps de parcours : 2h30

Le chemin de randonnée traverse tout le parc naturel de Jandía, et offre à la contemplation les paysages les plus spectaculaires de Fuerteventura. Le sentier démarre à Gran Valle et descend jusqu’à la plage de Cofete.

Les 3 sentiers de randonnée de El Hierro

La Llania

Roques de Salmor

Roques de Salmor par Roberto Steinert (Flickr CC)

DIfficulté : facile
Temps de parcours : 2h

La Llania est le sentier de randonnée le plus populaire de El Hierro – et l’un des plus célèbres sentiers de randonnées aux canaries. En deux heures, il permet de découvrir et de s’enfoncer dans les paysages forestiers – et notamment la laurisilva – pour ensuite déboucher sur des terres dénudées de sable noir, dans l’une des calderas les mieux conservées de l’île, avant de sublimer l’émerveillement par le paysage grandiose del Golfo.

Camino de la Virgen

Camino de la virgen

Camino de la virgen par Revista BienMeSabe (Flickr CC)

Difficulté : élevée
Durée du parcours : une journée
Longueur du parcours : 26 km

Le camino de la virgen est un sentier de randonnée passant par les sommets de El Hierro, permettant d’atteindre de nombreux points de vue panoramiques sur l’île. C’est le trek le plus long des Canaries, passant par la forêt, la montagne, la route, les sentiers pavés de petits villages, et la montagne.

Chemin de Jimana

Camino de Jimana

Camino de Jimana, May Escobar (Flickr CC)

Difficulté : élevé
Temps de parcours : 3h

Le chemin de Jimana consiste, grosso modo, à escalader une falaise en marchant. C’est l’un des parcours offrant le plus de dénivelé aux Canaries, notamment depuis l’église de la Candelaria (début du parcours) jusqu’à l’ermitage de la Caridad. Après, c’est plat.

Les 5 sentiers de randonnée de Tenerife

Rambla de Castro

Rambla de Castro

Rambla de Castro par Javier Sanchez Portero (Flickr CC)

Difficulté : faible
Temps de parcours : 1h30
Quand : tout au long de l’année
Dénivelé : 146 mètres

Le sentier de Rambla de Castro est un chemin de randonnée entre, d’un côté, les palmiers, et de l’autre, la mer. Moins sauvage qu’ailleurs, c’est une balade dans l’histoire et le présent, sur les traces de pirates et de paysans, au milieu des champs et des fortins comme celui de San Fernando.

Barranco de Masca

Barranco de Masca

Barranco de Masca par Javier Sanchez Portero (Flickr CC)

Difficulté : difficile
Temps de parcours : 3h
Quand : tout au long de l’année
Dénivelé : 580 mètres

Le ravin de Masca et sa flore endémique se jettent dans un petit embarcadère. Le chemin de randonnée n’est pas très long, mais n’en reste pas moins difficile à cause des dénivelés et de l’irrégularité du terrain. Néanmoins, après avoir traversé le ravin, la zone des canaux d’irrigation et les vergers, la vue sur les falaises de Los Gigantes vaut tous les efforts consentis.

Cruz del Carmen-Punta del Hidalgo

Punta del Hidalgo

Punta del Hidalgo par freakyman (Flickr CC)

Ce sentier de randonnée vous fera voyager à travers toute la richesse végétale de Tenerife. Reliant Cruz del Carmen à Punta del Hidalgo, vous aurez le choix entre trois tronçons suivant vos préférences paysagères et végétales : la laurisilva, les terrains agricoles, ou les fourrés pour le dernier tronçon, qui descend jusqu’à la mer.

Monte del Agua

Lagunas de Erjos

Lagunas de Erjos par freakyman ( Flickr CC)

11 km
Difficulté : moyen

Cette randonnée est, en réalité, une piste forestière qui rallie les villages d’Erjos et de Las Portelas. Si vous aimez les pigeons, vous serez au comble du bonheur avec foison de pigeons endémiques aux Canaries pour vous accompagner pendant votre balade. Vous traverserez également des zones de culture et d’élevage, ainsi que la laurisilva.

Las Vegas

Tenerife

Quelque part à Tenerife par Guillaume LORAIN (Flickr CC)

Durée : 2h
Difficulté : facile

Contrairement à sa cousine américaine, Las Vegas, version Canaries, n’est qu’une ferme. Ce parcours permet d’aller à la rencontre de l’architecture traditionnelle des Canaries, ponctué de sources, de galeries d’eau, et de pistes forestières, jusqu’à l’arrivée aux frontières du Parc naturel de la Corona Forestal.

Les 6 sentiers de randonnée de La Palma

Parcours de los volcanes

 Los Volcanes

Parcours de Los Volcanes par Martin Lovekosi (Flickr CC)

Distance : 17,5 km
Difficulté : difficile
Dénivelés : 1207 mètres
Durée : 5h

C’est le plus long sentier de randonnée de La Palma – et le plus exigeant. Situé entre les villes du sud et du centre, le « parcours des volcans » traverse le Parc Naturel de Cumbre Vieja en passant par les villages d’El Paso, Mazo et Fuencaliente, où le parcours commence à 725 mètres d’altitude pour atteindre 1932 mètres une fois sur la crête. Mais, de là, quelle vue !

Cubo de la galga

Cubo de la galga

Cubo de la galga par mac42 (Filckr CC)

Difficulté : très facile
Longueur : 12 km
Durée : 4h

Accessible aux enfants en bas âge et aux personnes âgées, le sentier de Cubo de la galga permet de passer de la laurisilva au belvédère de San Bartolomé en passant par la montagne La Galga. Avant ou après avoir marché, de nombreux bistrots vous attendent pour vous désaltérer ou pour goûter aux plats typiques de l’île.

Sources de Marcos y Cordero

Marcos y Cordero la palma

Francisco Javier Toledo Ravelo (Flickr CC)

Longueur du parcours : 7 km
Durée : 3h
Difficulté : moyen

Ce sentier de randonnée part à la recherche des sources de la caldera de Marcos y Cordero. Passant à travers les ravins, le chemin permet de contempler de grands murs verticaux si propres à cette partie de l’île, dévoilant progressivement le Parc National de la Caldera de Taburiente.

Chemin de la Faya

La Palma

Lever de soleil sur La Palma (Martin, Flickr CC)

Durée : 5h
Difficulté : moyen
Longueur du parcours : 14 km

Le chemin de la Faya est probablement le sentier de randonnée qui offre les plus belles vues sur les paysages les plus spectaculaires de La Palma. Partant de la zone de pinèdes d’El Paso pour rejoindre la mer à Mazo, vous profiterez de nombreuses vues panoramiques sur l’île et ses villes, tout allant à la rencontre des espèces végétales les plus emblématiques de l’île. Vous pouvez également le faire en chemin inverse. Il faudra alors compter une heure de plus sur votre parcours, puisque vous monterez au lieu de descendre.

Caldera de Taburiente

Caldera de Taburiente

Caldera de Taburiente par Bjoern von Thuelen (Flickr CC)

Difficulté : moyen

Au coeur de La Palma, le sentier de la Caldera de Taburiente s’enfonce dans la forêt du Parc national du même nom. Aux alentours, il est également possible d’entreprendre l’ascension du pic Bejenado pour profiter d’une magnifique vue panoramique sur l’intérieur de la caldera. Enfin, boire un petit coup au belvédère del Lomo de los Caballos après tous ces efforts, est une délicieuse récompense.

Les 6 sentiers de randonnée de Gran Canaria

Ruta de la Plata

El Garañón, Gran Canaria

El Garañón, Gran Canaria par Victor R. Ruiz (Flickr CC)

Difficulté : moyen
Temps de parcours : 2h30
Longueur : 13 km
Dénivelé : 400 mètres

La Ruta de la Plata était l’ancienne route de transhumance utilisée par les paysans de Gran Canaria. Aujourd’hui, le parcours est réservé aux randonneurs et aux pèlerins, qui apprécieront la balade au milieu de la végétation, riche en pinèdes, genêts, tajinastes et verodes.

Ruta de las Presas (parcours des barrages)

Presa de Las Niñas

Presa de Las Niñas, Gran Canaria par El Coleccionista de Instantes (Flickr CC)

Difficulté : moyen
Temps de parcours : 4h
Longueur : 12 km

Ce sentier de randonnée traverse le le Parc rural del Nublo et le Parc Naturel de Pilancones, en passant par le barrage de Soria, le plus grand de l’île. Vous aurez également l’opportunité de visiter quelques maisons troglodytes.

Tamadaba-Bajada de Faneque

Tamadaba

Crépuscule depuis le Tamadaba par Juan Fco. Marrero (Flickr CC)

Difficulté : facile
Temps de parcours : 3h

Des ravins à foison, des chardons, des falaises qui s’élèvent à plus de mille mètres au-dessus du niveau de la mer, des sentiers forestiers : voilà ce que vous trouverez sur ce sentier de randonnée.

Caldera de Bandama

Caldera de Bandama

Caldera de Bandama par Pablo (Flickr CC)

Distance : 3km
Difficulté : moyen

Ce très court sentier de randonnée passe par la caldera de Bandama et le belvédère du Cordnical pour continuer vers le bassin de El Culatón. Ne sous-estimez pas les dénivelés assez sévères.

Rocher Nublo

Roque Nublo

Roque Nublo par Peter Visser (Flickr CC)

Longueur du parcours : 5 km

Le rocher Nublo est l’un des plus grands rochers du monde, haut de 80 mètres et posé à 1 813 mètres au-dessus du niveau de la mer. C’était un ancien lieu de culte pour les premiers habitants de l’île ; aujourd’hui, il permet surtout aux randonneurs de jouir d’une vue admirable sur l’île, ses calderas, et ses barrages.

Tenteniguada – Caldera de los Marteles

Tenteniguada

Tenteniguada par Patapalo Trekking (Flickr CC)

Difficulté : moyen
Longueur : 7,5 km

Au coeur de Gran Canaria se trouve la Réserve Naturelle Spéciale de Los Marteles, qu’un sentier de randonnée circulaire permet de visiter. Les amoureux des plantes et de la nature apprécieront la richesse et la variété des espèces végétales endémiques, comme le tajinaste bleu et le chardon de Tenteniguada. Une fromagerie traditionnelle, où sont fabriqués des fromages de Valsequillo, vient compléter le parcours.


Chris

Journaliste indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *