Que faire autour de Paris dans un rayon de 100 km ? Jamais autant de Franciliens ne se sont posés cette question, étant donné la probabilité avec laquelle nos vacances d’été 2020 seront limitées dans ce rayon d’action. J’ai donc voulu, dans cet article, recenser tout ce qu’il m’apparaissait intéressant de faire, de voir, de visiter autour de Paris – qu’il s’agisse d’un week-end en amoureux, d’une escapade en solo, ou de vacances d’été en famille.

Pourquoi depuis Paris ? Tout simplement parce que c’est là que j’habite. Tout comme la majorité des lecteurs de ce blog de voyage, à en croire Google Analytics … J’aimerais pouvoir le faire pour toutes les grandes villes de France, mais je n’en ai ni le temps, ni le courage. Je me contenterai donc d’une liste non exhaustive de ce qu’il sera possible de faire ou non pendant ces vacances d’été 2020, des idées de sortie en fonction de mes propres goûts, de mes propres centres d’intérêt, souvent tournés vers le tourisme lent (slowtourism), la nature, la gastronomie, et les curiosités historiques.

Attention, autre rappel : PENSEZ A VOUS MUNIR D’UN JUSTIFICATIF DE DOMICILE avant de partir en vacances ! Cet été, il y aura de nombreux contrôles, sur les routes, mais aussi dans les villes et petits villages. Pour rappel, voici la liste des justificatifs de domicile qui sont valables lors d’un contrôle policier :

– une facture d’électricité, d’eau ou de gaz à votre nom
– une facture de téléphone (mobile et/ou fixe) ou d’accès à Internet à votre nom
– un avis d’imposition / de non-imposition
– un titre de propriété ou une quittance de loyer
– une attestation d’assurance habitation

Enfin, voici un site internet pour calculer son périmètre de 100 km à partir de chez soi : https://deconfinement.logiciel-sig.com/.

Vacances d’été et Coronavirus : 11 idées de destinations à 100 km de Paris

Carte 100 km Paris déconfinement

Après le déconfinement, la zone de 100 km autour de Paris pour les vacances d’été

1. Louer une maison pour apprendre une langue, lire, cuisiner …

Maison de campagne autour de Paris

@ Alpha du centaure (Flickr CC)

La vie en période de confinement vous a plu ? Moi aussi, à ceci près que l’accès à la nature me manquait terriblement. Alors, pourquoi ne pas louer une maison à la campagne à moins de 100 km de Paris, et y vivre au rythme estival local ? Personnellement, j’ai profité du confinement pour cuisiner, lire, écrire, et retrouver un niveau d’anglais avec Babbel, après avoir constaté que mon anglais s’était considérablement rouillé … Pour ceux qui ne connaîtraient pas cette application (pour laquelle j’écris de temps en temps en tant que rédacteur passionné par l’apprentissage des langues, alors j’en profite pour leur faire de la pub), Babbel est une application mobile s’appuyant sur une méthode intuitive très efficace et qui présente une approche différente d’un anglais facile et amusant. Plutôt que de vous faire répéter sans fin des listes de mots de vocabulaires, une session de cours va, par exemple, choisir quatre mots qui se ressemblent (château, chameau, chalumeau, gâteau) et essayer de vous faire deviner quel mot correspond à quel sens. Bref.

Prolonger la vie confinée, mais en pleine nature

Autres activités envisageables lors d’un confinement à la campagne : marcher, faire les marchés, pique-niquer au bord de la Seine, peindre, dessiner, faire son jogging dans une forêt, voir des animaux de ferme, s’occuper d’un poulailler, apprendre à traire une vache, organiser une résidence d’écriture avec des amis, découvrir des spécialités culinaires locales, faire beaucoup de vélo … Bref, des vacances tranquilles et sédentaires, lors desquelles on pose ses bagages au même endroit pendant trois semaines en rayonnant tout autour de la maison.

Astuce: pour trouver une maison, je vous invite à découvrir le site Cozycozy, dont je vous ai déjà parlé dans un article précédent. Cette pub est tout à fait gratuite car je trouve leur principe vraiment chouette (c’est un comparateur de tous les hébergements disponibles dans un endroit : appartement, hôtel, maison, échange de maison, auberge de jeunesse, chambre d’hôte, etc) mais, comme beaucoup d’acteurs du tourisme, ils sont en difficulté en ce moment à cause du Coronavirus … Soutenez-les !

2. Longer la Seine à vélo jusqu’à Louviers

La Seine à Vélo_Animation clip from La Seine à Vélo on Vimeo.

Que faire autour de Paris dans un rayon de 100 km ? Du vélo ! La Seine à vélo est le nom de la véloroute V33 qui relie Paris et Le Havre et/ou jusqu’à Honfleur et/ou Deauville. La V33 était en cours de finalisation lorsque le Coronavirus a frappé ; elle devait être officiellement inaugurée en juin 2020, mais cela n’aura probablement jamais lieu. Néanmoins, les 561 km de pistes sont d’ores et déjà praticables et offraient une continuité de 87 % en janvier 2020.

Une belle balade champêtre à travers huit départements (Paris, la Seine-Saint-Denis, les Hauts-de-Seine, les Yvelines, le Val-d’Oise, l’Eure, la Seine-Maritime et le Calvados) où le patrimoine est omniprésent, qu’il s’agisse de l’itinéraire des impressionnistes, des vestiges de la vie industrielle de la fin du XIXe et du début du XXe, ou de l’histoire de France, à travers ses châteaux et ses églises.

3. Randonner au Parc naturel régional du Vexin

Vexin francais vacances ete

@ CpaKmoi (Flickr CC)

Le Vexin est le Parc naturel régional (PNR) français le moins fréquenté par les touristes, avec les PNR de Scarpe-Escaut et de l’Avesnois. Je ne sais pas d’où vient son déficit de notoriété alors que le parc s’étend sur :

– le Val-d’Oise et les Yvelines (Île de France)
– l’Oise (Hauts de France)
– l’Eure et la Seine-Maritime (Normandie)

Le Vexin français dispose d’une grande diversité de paysages et de milieux : ses coteaux calcaires et ses marais sont notamment remarquables, mais les bois, les grands champs de blé, d’orge et de colza, et les grandes vallées aux profils hétéroclites, ne sont pas en reste. L’autre particularité du Vexin français est sa richesse culturelle, héritée de sa proximité géographique avec Paris : depuis l’Antiquité, la présence humaine dans le Vexin a laissé des traces de toutes les époques, qui se traduisent une très, très grande diversité de styles architecturaux. Presque tous les villages du Vexin ont au moins un monument historique protégé.

Que faire dans le PNR du Vexin français ?

1000 km de chemins balisés

Le Vexin français offre de beaux sentiers de randonnée, alternant entre le sous-bois et les vallées tour à tour verdoyantes, fleuries, ou champêtres. La chaussée Jules César éveillera la curiosité des amateurs d’histoire antique ; quant aux autres, ils n’auront que l’embarras du choix entre les trois itinéraires de grande randonnée (GR 1, GR 2 et GR 11) ou le GRP de la Vallée de l’Epte. Les itinéraires vont de 4 à 24 km.

Bon à savoir : il est possible de voyager dans le Vexin accompagné d’ânes de bât, comme Stevenson dans les Cévennes.

Faire de l’équitation

Il y a de nombreuses écuries et pensions de chevaux dans le Vexin français ; il est possible de louer des chevaux, quelques heures ou plusieurs jours, et de profiter des nombreux sentiers qui existent pour tous les niveaux.

Activités dans le Vexin

Enfin, comme la plupart des PNR, le Vexin offre une grande diversité d’activités de pleine nature : planeur, parapente, paramoteur, montgolfière, descente en canoë sur l’Epte, balades en péniches sur la Seine et l’Oise, étangs de pêche, golfs …

4. Découvrir les plus grandes forêts domaniales de France métropolitaine

forêt d'Orléans

une biche et ses daims dans la forêt d’Orléans (@Sigalou, Flickr CC)

Saviez-vous que, contrairement à ce que l’on pense, la superficie forestière française ne cesse d’augmenter depuis 1980 ? La forêt couvre 31 % de la surface totale du territoire métropolitaine. Mais, si elle gagne du terrain en Bretagne et sur le pourtour méditerranéen, c’est en région parisienne qu’elle recule le plus, là où la pression urbaine est importante.

Or, trois des cinq plus grandes forêts domaniales de France métropolitaines sont situées dans un rayon de 100 km autour de Paris ! Il s’agit de :

– La forêt d’Orléans, la plus grande de France (34 700 ha)
– La forêt de Fontainebleau (20 272 ha), n°3
– La forêt de Compiègne (14 357 ha), n°5

Que faire autour de Paris dans un rayon de 100 km en forêt ?

Je vous laisse chercher vous-même les informations plus précises sur ces forêts, mais voici quelques unes des idées d’activités que vous pourriez y faire pour des vacances d’été 2020 en forêt, seul, en couple ou en famille :

– Randonner à pied, à vélo ou à cheval
– Bivouaquer
– Partir à la recherche des soubresauts de l’Histoire (vestiges de la période celtique à celle de la Résistance pour la forêt d’Orléans, lieu de capture de Jeanne d’Arc ou signature de l’Armistice de 1918 dans la forêt de Compiègne, Pavillon Eugénie, etc)
– Observer la faune et la flore locale (Cerfs, lièvres, chevreuils, sangliers, etc. Ainsi que 730 espèces végétales et 180 espèces d’oiseaux dans la forêt d’Orléans, dont le très rare Balbuzard pêcheur)
– Essayer la relaxation et la sylvothérapie pour reconnecter avec la nature
– Etc

5. Découvrir les châteaux de l’Oise

La plupart des châteaux sont pour l’instant fermés à cause de l’épidémie de Coronavirus, mais ré-ouvriront peut-être cet été ?

Que faire autour de Paris dans un rayon de 100 km pour ceux qui seraient moins intéressés par la nature, et davantage passionnés d’histoire, d’architecture, et de culture ? L’Oise est une destination parfaite grâce à ses très nombreux châteaux, dont le très impressionnant Château de Pierrefonds.

Château de Pierrefonds

Château de Pierrefonds (Hocusfocus55, Flickr CC)

… ou le somptueux Domaine de Chantilly, qui abrite la deuxième plus grande collection de tableaux en France, dont « la Joconde nue », récemment découvert. Le parc du domaine (115 hectares), son jardin Le Nôtre, et ses animaux (des kangourous !!) rendront la visite encore plus agréable.

Château de Chantilly

Château de Chantilly

… ou encore le Château de Compiègne, le Donjon de Vez, le Château d’Ermenonville, celui de Raray ou de Lamorlaye, Chaalis, Montepilloy .. Pour retrouver la liste des 17 plus beaux châteaux de l’Oise, un petit tour sur le site internet de l’Office de tourisme de l’Oise s’impose !

6. Aux portes de la route du Champagne

Route du champagne vacances d'été 2020

Antoine Cottais, Flickr CC

Pour les amateurs de gastronomie, pourquoi ne pas faire une petite balade en Champagne et faire le tour des caves ? La route du Champagne commence à moins de 100 km de Paris, dès Crouttes-sur-marne ! Où se trouvent les producteurs de Champagne les plus proches de Paris. Dans cette petite commune au nom délicieux, vous pourrez visiter les caves des Champagnes Derot-Delugny et Pierre Courtois ; mais, si vraiment vous êtes un grand amateur de Champagne, et si vous en avez la possibilité, je vous recommande chaudement l’excellentissime Champagne Gerbaux, qui est, de très loin, mon préféré !

Afin de poursuivre la route du Champagne, je vous conseille de visiter la maison du Tourisme des Portes de la Champagne, à Château Thierry, où vous trouverez toutes les informations détaillées nécessaires pour planifier vos visites de caves.

7. Faire le tour du monde en région parisienne

Pagode de Vincennes vacances d'été 2020

Pagode de Vincennes, par JR_Paris, Flickr CC

La région parisienne a ceci de formidable qu’elle propose, aux initiés, la possibilité de voyager dans des réalités très exotiques à moins de quelques dizaines de kilomètres de Paris. Et j’en sais quelque chose, puisque je suis d’origine cambodgienne ! Il est ainsi possible de partir en voyage aux quatre coins du monde en explorant les quatre coins de l’Île de France – et là, je ne vous ferai pas l’affront de vous servir des banalités plates et idiotes, en vous parlant « d’exotisme » et de « voyage » en allant mettre un pied dans restaurant asiatique ou une boutique japonaise.

Une immersion dans les communautés immigrées

Non. Lorsque je parle de « faire le tour du monde », je vous parle d’immersion dans la réalité quotidienne de personnes de nationalités étrangères, ou de leurs descendants, qui continuent à faire vivre des traditions culturelles qui n’ont rien d’archaïque ou de folklorique. Je vous parle :

– De partir à la découverte du Sri Lanka et de la culture tamoule dans les rues de La Courneuve (savez-vous ce qu’est un Kovil ?)

– De découvrir la programmation culturelle de la Grande pagode de Vincennes, siège de l’Institut International Bouddhique, et qui abrite le plus grand Bouddha d’Europe

– De découvrir le projet solidaire Migrantour pour aller à la découverte de « la richesse des cultures qui existent dans nos villes à travers des promenades interculturelles et des circuits multiculturels »

– De partir à la rencontre de la migration soudanaise du côté de la rue Philippe de Girard et la Place Pajol puis (Paris XVIIIe)

– De s’incruster dans les événements culturels des communautés immigrées, comme ceux organisés par l’association Khmers de Bussy ou l’Amitié Khmère du Val d’Oise, par exemple. Ces associations (qui accueillent toujours avec bienveillance des personnes extérieures simplement curieuses) ont pour but de faire vivre des traditions (en l’occurrence cambodgiennes) et, surtout, à entretenir des liens communautaires pour des personnes souvent socialement isolées. Nouvel an khmer, fête de Pchum Ben … Je vous garantis un dépaysement total.

– Etc etc. La liste pourrait être très longue (on compte au moins 134 nationalités différentes rien que dans le département de Seine Saint-Denis) et mériterait une série d’articles, mais je voulais simplement commencer en vous donnant quelques idées pour vos vacances d’été !

8. Voyager sur les traces des peintres impressionnistes

Bassin de nénuphars de la maison Claude Monet à Giverny

Bassin de nénuphars de la maison Claude Monet à Giverny (Alain Homsi, Flickr CC)

Si la fermeture des musées à cause du Coronavirus vous a déprimé, partez sur les traces des peintres impressionnistes en profitant du fait que la route est jalonnée de petits musées qui ont réouverts ! La route des impressionnistes débute dans le Val d’Oise, à Auvers-sur-Oise, et se termine à Trouville-sur-Mer. Sur ce parcours de près de 350 km se trouve le berceau du mouvement artistique qui a marqué la seconde moitié du XIXe siècle : village bucolique d’Auvers-sur-Oise où séjournèrent Pissarro, Cézanne, et Van Gogh, dans la célèbre maison du docteur Paul Gachet. Maison et lieux d’inspiration de Pissaro à Pontoise, maison de Claude Monet à Giverny, village de La Bouille d’Alfred Sisley …

En parcourant la route des impressionnistes à pied, ou à vélo, vous aurez souvent l’impression de faire le tour du Musée d’Orsay en vous immergeant dans les paysages qu’ont tant aimé ces peintres. Et voir, en vrai, les fameux Nymphéas de Monet dans le bassin de nénuphars à Giverny.

9. Se ressourcer à Montargis, la « Venise du gâtinais »

Montargis

Montargis, par CpaKmoi (Flickr CC)

Si je devais partir m’isoler à la campagne, dans une maison de location, pour apprendre une langue ou passer mes journées à lire comme je l’ai dit dans le premier paragraphe, c’est à Montargis que je choisirais de me confiner à nouveau. Une immersion dans le Gâtinais, où l’on trouve pas moins de quatorze rivières (!) saupoudrés de marais et d’étangs, de bois et de forêts, de champs et de vallons. Montargis, est surnommée “La Venise du Gâtinais” car elle abrite 131 ponts et passerelles – de quoi donner beaucoup de cachet et de charme à la ville et la classer parmi « les 100 plus beaux détours de France ».

10. Découvrir la cité médiévale de Provins, patrimoine mondial de l’Unesco

Provins

Les médiévales de Provins (sylaf, Flickr CC)

Les férus d’histoire médiévale seront heureux de découvrir la cité médiévale de Provins, classée Patrimoine Mondial de l’Unesco comme « unique témoin d’une cité marchande des Foires de Champagne des XIIe et XIIIe siècles ». Dès l’an 1000, la ville officie comme carrefour des routes commerciales européennes, atteignant son apogée avec les célèbres Foires de Champagne aux XIIe et XIIIe siècles, qui furent les premiers centres financiers internationaux, lors desquelles des marchands des quatre coins de l’Europe venaient échanger, commercer, nouer des accords et partenariats, négocier des ententes … 58 monuments historiques sont classés ou inscrits. Bref, un fascinant voyage dans le temps.

11. Prendre la véloscénie jusqu’à Chartres

vacances d'été 2020 coronavirus veloscenie

Canaux du chateau de Rambouillet, par Denis, Flickr CC

Enfin, la dernière activité que je vous recommande pour des vacances d’été dans un périmètre de 100 km autour de Paris : parcourir le premier tronçon de la Véloscénie, un itinéraire cycliste de 450 km reliant Notre-Dame de Paris au Mont Saint-Michel. Composée de pistes aménagées, de voies vertes, de petites routes balisées, et de chemins forestiers, le parcours est rythmé par cinq sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, dont le Château de Versailles, le château de Maintenon, et la Cathédrale de Chartres, sur le premier tronçon de 100 km, qui passe également par la forêt de Rambouillet. Un itinéraire alternatif va de Sceaux à Limours, et s’enfonce dans le Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse.


Chris

Journaliste indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *