Le Chili pour un voyageur, c’est quoi … ?

Avant d’y mettre le pied, je n’avais aucune idée de ce que je pourrais trouver au Chili en tant que voyageur. Quelle ville ? Quels bijoux ? Qu’est-ce qui fait que certains voyageurs en tombent désespérement amoureux de ce pays ? Où aller au Chili ? Que faire ? Ca veut dire quoi « Chili » pour un voyageur ?

Et j’ai très rapidement compris pourquoi de très nombreux routards tombaient désespérément amoureux du pays. Des villes et des ambiances très particulières, enchanteresses et délicieusement mélancoliques tout comme les paysages et la diversités des environnements qui s’offrent aux sens et aux chaussures de marche.

Valparaiso

valparaiso

Explorer les rues serpentes et vallonées de Valparaiso : une expérience que tous les baroudeurs vous recommanderont. Des couleurs, des rues pavées et des boutiques d’antiquité ; des batiments au style victorien, qui vous donnent envie de vous perdre comme le lapin blanc d’Alice. C’est un diamant brut, recommandé par tous les guides touristiques et pourtant, exempt du tourisme de masse et de ses convois d’appareils photos.

Bref, un joyau méconnu à découvrir de toute urgence avant que la ville ne s’embourgeoise, et se « Montmartrise ». Et croyez-moi, ça va arriver très vite.

Le Désert d’Atacama

Désert d'Atacama

Par ana_ge (Flickr)

C’est le désert le plus aride du monde ; certains coins n’ont réçu aucune précipitation depuis plus d’un siècle. Mais au delà de la température qu’il fait, l’aridité du coin procure une expérience exceptionnelle la nuit puisqu’on trouve ici le ciel le plus étoilé du monde. Le plus clair, le plus dégagé, à tel point que les scientifiques du monde entier sont en train de construire le plus grand observatoire astronomique qui existe actuellement. Les amateurs pourront profiter de postes d’observations et de lunettes astronomiques plus accessibles, et largement suffisants pour se perdre dans les étoiles de l’univers. Magique.

A partir de San Pedro (la principale ville qui borde le désert), vous pourrez également voir et vous rendre sur le volcan Licanbur ou silloner la région grâce aux très nombreux treks organisés pour découvrir les merveilles et curiosités naturelles du coin.

L’île de Chiloé

ile de chiloé

Par Lisa de Vreede (Flickr)

Une île de mythes, de magie, enchanteresse et semées d’églises en bois si belles, et si particulières qu’elles ont été classées au patrimoine mondial de l’Unesco. A noter également, les nombreuses maisons multicolores qui vous donnent l’impression d’attérir dans un pays de contes.

En louant un véhicule, on peut aller se perdre dans des coins pittoresques et s’offrir une retraite agréable, dans un décor sauvage à défaut d’être vierge, battu par la nature et l’Océan.

Naviguer à la voile vers les plus gros Fjords du monde

A partir de Puerto Montt, le marin qui est en vous sera heureux. Même pour un petit budget, il est possible de s’offrir une petite excursion de trois jours entre Puerto Montt et Puerto Natales pour découvrir les Fjords les plus beaux du monde, semées de … sources d’eau chaude, et le tout dans une atmosphère de silence mystique, délicieux et toujours plein de respect face au gigantisme de la nature.

Le parc national Torres del Paine

Par andreslabbe (Flickr)

L’un des plus méconnus trésors du monde. Situé entre la Cordillère des Andes et la Patagonie, à l’extrême sud chilien, le parc est l’un des hauts-lieux du trekking mondial. Une réserve de biosphère exceptionnelle classée par l’Unesco, fait de montagnes, de rivières, ruisseaux, et de très nombreux lacs et paysages à couper le souffle. L’une de mes priorités en tant que voyageur qui parcourt le monde pendant 7 ans.

Dans le même style, on peut explorer la Carretera Austral qui comprend la région d’Aysen et la région de Los Lagos si l’on aime les endroits du monde complètement perdus dans la nature, loin de toute civilisation et difficilement accessible. Bref, le style Into The Wild – à faire en urgence dans les années qui viennent car le gouvernement chilien compte y construire un énorme barrage hydroélectrique qui détruira tout ce merveilleux environnement.

Même si elles restent méconnues en France, toutes ces destinations peuvent être trouvées dans la plupart des guides de voyage. A suivre lorsque je connaitrai mieux le pays : les petites pépites auxquelles vous n’auriez jamais pensé sans avoir lu ce blog !


Chris

Journaliste indépendant

9 commentaires

Bruno · 19 septembre 2011 à 21 h 28 min

Olalala, j’ai juste hâte d’y être et c’est pour toutes les raisons que tu cites. J’espère que tu pourras nous faire part de tes tuyaux au fur et à mesure de ton voyage. Tu penses y rester jusqu’à quand ?
Quid pour ta moto aussi ?!
++

    Chris · 20 septembre 2011 à 11 h 45 min

    Pour la moto, je ne sais vraiment plus si je peux l’acheter … Mon budget est en crise et j’ai un peu de mal à joindre les deux bouts en ce moment. Sinon, vous venez quand et où par ici ? Je reste autour de Santiago jusqu’à fin septembre, et tout le mois d’octobre, je le passerai au nord, entre Atacama, Uyuni et Salta.

      Bruno · 21 septembre 2011 à 3 h 41 min

      On débarque à Santiago le 23 novembre ! Ensuite… Pas d’itinéraire, mais on pensait descendre puis remonter et continuer vers la Bolivie… Bon courage pour ton budget. Pas de nouvelle pour la vente de ton reportage ?

        Chris · 1 octobre 2011 à 21 h 17 min

        Pour la vente du reportage, j’attends le 20 octobre pour savoir. Sinon, on peut se croiser quelque part en Patagonie d’après ce que tu me dis, ce serait cool ! Genre Torres del Paine 🙂

          Bruno · 3 octobre 2011 à 21 h 15 min

          Bonne nouvelle si c’est en cours alors. Oui, bien possible ! On verra où tu seras à ce moment là alors. Toujours à Valparaiso pour l’instant ?

          Chris · 4 octobre 2011 à 12 h 04 min

          Non, à Santiago pour encore deux semaines ! Mais Valpo me maaaanque …

Benyahia · 20 septembre 2011 à 19 h 05 min

Valparaiso me fait penser aux quartier de la Boca avec ses couleurs. Le parc national Torres del Paine c’est juste magnifique !

Patricia · 28 mars 2012 à 5 h 12 min

Très belle description du Chili dis donc ! Et le désert d’Atacama, quelle expérience ! C’est fou je trouve que malgré le fait que ce soit le désert le plus aride du monde, la vie parvient quand même à se faire son petit bout de chemin… Au-delà des curiosités naturelles du coin, je vous recommanderais vivement d’aller faire un tour dans les villages alentours au moment des festivités, vous y passerez un moment inoubliable. Ayquina par exemple, avec ses 40 habitants à l’année est un petit village qui se trouve à une altitude de 3000 mètres, entre d’un côté les volcans et de l’autre la Bolivie. En septembre, le temps d’un week end ils sont des milliers pour venir fêter la Vierge de Guadalupe, sainte Patronne des lieux. A vos agendas !

Quels treks au Népal faire sans guide ? | Blog du Voyage · 16 octobre 2019 à 12 h 00 min

[…] et d’épuisement, que, pour ma part, j’ai eu la chance de pouvoir goûter au Chili. PLUS JAMAIS. Alors, n’oubliez pas : des paliers de 500 mètres lors de vos ascensions, […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *