Où aller pendant les vacances de Noël (20/12/14 – 05/01/15) et les vacances d’hiver (deux semaines entre le 07/02/15 et le 02/03/15, selon les zones) ?

Afin de vous donner quelques idées, j’ai sélectionné cinq destinations avec plusieurs partis pris :
– de superbes paysages enneigés
– des endroits peu ou modérément fréquentés par les flux touristiques de masse
– pour voyageurs « passifs » qui ont envie de repos avant tout (exit, donc, les destinations sportives de type « stations de ski », « grandes randonnées » ou « alpinisme »)
– des endroits que je connais personnellement ou indirectement (via un ami ou une connaissance qui a pu se rendre là-bas)
– des locations chez l’habitant, de maisons, de chalet sur Housetrip possibles

Bref, cinq endroits où poser ses valises un week-end, une semaine, faire le vide dans sa tête et recharger ses batteries immergé dans un superbe paysage enneigé, un bon chocolat chaud dans les mains.

1 / Tromsø (Norvège)

Une ville animée nichée entre les montagnes, des îles et des fjords : Tromsø. Une richesse culturelle et historique cultivée par de très nombreux musées, qu’on ira voir ou pas selon l’humeur du moment, dans lesquels on ira peut-être se réfugier lorsque la nuit, le froid, viendront s’installer … dès 15h en hiver.

La ville est belle, et mérite qu’on s’y attarde ; son architecture, la propreté de ses rues, le spectacle offert une fois la nuit tombée, entre aurores boréales, bougies et lumières de la ville ; et la « cathédrale arctique », bâtiment improbable et point phare de la ville, et dont l’architecture s’inspire des paysages de la Laponie.

Autour, la nature, sauvage, dense et blanche, se visite en voiture ou en bateau. L’un des circuits les plus courants : longer les faces est et sud de l’île de Kvaløya vers Sommarøy avant de regagner Tromsø via le Kattfjord. Observer les pêcheurs, les phoques, ou simplement l’Océan venir s’échouer contre une série de montagnes de 1000 mètres d’altitude ; ou bien encore, pousser jusqu’à la péninsule de Lyngen où se trouvent certains des plus spectaculaires paysages de la Norvège – rythmés par les glaciers bleus, les rivières et les canyons.

© mariusz kluzniak (Flickr)

© mariusz kluzniak (Flickr)

© Diana Robinson (Flickr)

© Diana Robinson (Flickr)

2 / Les îles Lofoten (Norvège)

Sept îles, 24 000 habitants à l’année. Le courant chaud du Gulf Stream qui irrigue les eaux – et donne aux îles un climat relativement doux, ce qui peut surprendre lorsqu’on sait qu’on trouve le Groenland et l’Alaska sous les mêmes latitudes.

Les Lofoten, pour ceux qui connaissent le Vietnam, ressemble à la baie de Ha Long, mais avec des fjords, des orques, du saumon et des aurores boréales dans le ciel. Des montagnes et des pics, des côtes découpées à la cisaille et des reliefs escarpés, qui donneront à ces îles un air paradisiaque où louer un chalet sur pilotis, poser ses bagages, prendre ses bottes et profiter de la lumière changeante et des eaux cristallines.

Bon à savoir :
– Entre mi-octobre et mi-janvier, des safaris d’orques sont organisés à partir des Lofoten dans de grands bateaux de passagers ou à bord de pneumatiques.
– Janvier et février sont les mois les plus froids (-1°C en moyenne). Les nuits polaires (la période de l’année durant laquelle le soleil ne se lève pas) durent, en gros, du 6 décembre au 6 janvier.
– Il est possible de s’abonner à un service d’alarme par SMS pour chasser les aurores boréales ; plutôt pratique pour éviter de se geler les miches pendant 5h en attendant qu’elles daignent apparaître.
– Pêcher, c’est possible, et même recommandé. Même si le poisson ne mord pas, le spectacle devant vous vaudra bien la sortie. En hiver, est même organisé le championnat du monde de pêche au cabillaud !
– De nombreux artisans vivent autour des Lofoten ; forgerons, tisserand, verriers, céramique, ou même travailleurs de la glace, valent le détour.

© vbernamont Rutger Tuller (Flickr)

© vbernamont Rutger Tuller (Flickr)

© cristiano corsini (Flickr)

© cristiano corsini (Flickr)

3 / Les îles Féroé (Danemark)

Ca sonne comme un nom d’Océanie, des îles où l’on se verrait bien danser la java avec des pagnes, des fleurs dans les cheveux et des noix de coco sur les seins. Mais non : les îles Féroé se trouvent en Europe, entre l’Atlantique et la mer de Norvège, à mi-chemin entre l’Islande, l’Ecosse et la Norvège, à laquelle elle « appartient » – avec un statut comparable à celui du Groenland.

Ici, les les étés sont frais (9,5 à 11 °C) et les hivers sont doux (3 à 4 °C) ; le brouillard arrive souvent, et les vents soufflent très fort. Bref, un peu comme dans les Highlands écossais. Les « méga-falaises » (pour reprendre les termes des géomorphologues) de l’île figurent parmi les murailles côtières les plus remarquables du monde, avec une hauteur qui peut atteindre jusqu’à 725 mètres.

Ca ressemblerait donc au bébé qu’auraient enfanté l’Islande et l’Ecosse ; un mélange du meilleur des deux, mais avec beaucoup moins de touristes et un vrai régal pour ceux qui apprécient la richesse de la faune et de la flore – 80 000 moutons en liberté, 4 millions d’oiseaux de plus de 300 espèces différentes, des poissons (première richesse du pays), et la fameuse lumière de l’Arctique pour sublimer le tout.

© Charlie Kellogg (Flickr)

© Charlie Kellogg (Flickr)

© FEVA (Flickr)

© FEVA (Flickr)

4 / Le glacier et les gorges de la Meije (France)

Entre les Hautes-Alpes et l’Isère se trouve le massif des Ecrins, un grand massif montagneux qui regorge de nombreux glaciers, certains parmi les plus grands de France. Et dans tout cela, La Meije, culminant à 3983 mètres d’altitude, dernière montagne à être explorée dans les Alpes et dont les sommets sont parmi les plus difficiles d’accès dans les Alpes.

On y trouve bien entendu des pistes skiables, l’un des plus important réseau de hors-piste du pays, mais la commune de La Grave – La Meije est aussi, voire surtout un endroit idéal où s’installer afin de profiter du calme et du paysage montagneux avec un gratin dauphinois ou des blettes à la voironnaise.

© Manu Redcheex (Flickr)

© Manu Redcheex (Flickr)

© Rutger Tuller (Flickr)

© Rutger Tuller (Flickr)

5 / Kilpisjärvi (Finlande)

Enfin, encore une fois dans les pays scandinaves, Kilpisjärvi. Un endroit isolé au nord de la Finlande, un village sami où, sur des dizaines de kilomètres à la ronde, vous n’aurez que toundra, silence, neige, du blanc et du bleu ; des grands lacs, et des rennes, bien entendu. C’est ici la triple frontière scandinave, le point nord où se retrouvent Finlande, Suède et Norvège.

Pour les amateurs de solitude et des grands espaces du Grand Nord ; où les aurores boréales sont d’une intensité telle que la nuit devient journée.

© Cano Vääri (Flickr)

© Cano Vääri (Flickr)

© duuso (Flickr)

© duuso (Flickr)

Catégories : Exclus

Chris

Journaliste indépendant

7 commentaires

Tunimaal · 10 décembre 2014 à 15 h 43 min

Ok, je crois que Tronso va être le lieu où j’irais voir les aurores boréales pour une secondes fois ^_^

site · 11 décembre 2014 à 13 h 50 min

Bravo pour ton travail, article pertinant

Donlope · 15 décembre 2014 à 9 h 25 min

Et ben ça fait réver tout ça!
Perso, j’adorerais aller aux lofoten…mais faut convaincre la famille que les vacances au froid, c’est aussi sympa!

Letizia · 18 décembre 2014 à 10 h 39 min

C’est drôle les pays nordiques… Je ne me verrais pas forcément les visiter en été parce que la neige et le froid ça donne quand même un petit quelque chose en plus. Merci pour cette escapade voyage et vivement le mois de mars pour que je découvre l’Islande.

Justine · 22 décembre 2014 à 10 h 53 min

Ces destinations sont toutes sur ma liste, c’est un plaisir de les voir réunies en un seul article :p
Je viens de découvrir ton blog, il est vraiment très sympa. bonne continuation!

voyage organisé europe · 24 juillet 2017 à 6 h 07 min

Nous vous remercions de votre poste, vos idées me servira à organiser mon voyage en hiver!

salutation!

Blog du Voyage — 7 raisons de partir en croisière  · 16 décembre 2014 à 13 h 16 min

[…] Possible, donc, d’en profiter pour faire un petit road trip sur la côte australienne une fois la croisière Dubai – Perth achevée ; de profiter d’être à Bergen lors d’une croisière en Norvège pour aller faire un tour sur les merveilleuses îles Lofoten. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *