new york city

Depuis qu’une amie m’a dit qu’elle partait bientôt à New York, une petite graine s’est plantée dans mon cerveau.

New York.

Un nom entendu, lu, croisé des milliers de fois sans qu’aucune envie particulière ne germe dans mes godasses. Des images à la pelle, des bouts de films, cataclysmiques, romantiques ou intellos, des super-héros et des égouts formidables supposés cacher des Tortues mutantes, des alligators, des extra-terrestres et des révolutionnaires bodybuildés.

New York.

L’impression d’avoir déjà tout connu de la ville par procuration, et de n’avoir plus rien à découvrir. Et puis, la foule, les 8 millions d’habitants, qui pourraient t’écrabouiller, t’étouffer, te piétiner anonymement – mais que font les 2 millions de Parisiens ? – et ces gros, gros, gros buildings, gratte-ciels qui t’oppressent ? Le temps qui ne s’arrête jamais, l’effervescence en permanence, ni pause, ni repos, des bruits dans tous les sens et trop de cultures pour arriver à en saisir une.

New York qui …

Et puis, toutes ces images sont parties à la poubelle, du jour au lendemain, comme ça, pouf, sans raisons, sans déclencheur particulier. Comme si entendre 9999 fois le mot « New York » n’était pas suffisant, comme s’il fallait attendre le 10 000e déclenchement pour qu’une petite alchimie mi-rêveuse, mi-romantique, s’entonne.

J’ai commencé par ouvrir des bouquins de photo – et les buildings et les gratte-ciels monstrueux se sont métamorphosés en décors enchantés, un monde parallèle où tout me semblerait nouveau, insolite, surprenant, excitant.

J’ai commencé à scruter les vols pour New York – et les billets d’avion pas chers défilaient devant mon écran, tentateurs, certains à moins de 300, voire à 250 €. Une idée qui passe par la tête … Mais non, rester raisonnable, ne pas y aller, une autre fois, trop de choses déjà prévues pour les mois à venir, trop d’engagements pris, et des projets à la pelle, et des promesses à tenir, et … Repousser le voyage et le garder dans un coin de la tête, New York, métamorphosée, surgie de nulle part.

Puis j’ai eu envie d’aller m’y éclater la nuit, prendre des photos en pose longue, espionner du coin de l’œil les passants et les observer comme des petites bêtes curieuses. Marcher sur les toits, voir d’en haut les trainées de gens, m’amuser avec les Urbex et visiter de vieilles usines où les mafieux s’amusent encore à régler leurs comptes. Trainer dans les ports, bavarder avec des Siciliens – et voir.

C’est ça ! C’est ça qui a changé ! Des yeux tout neufs apparus à mon arrivée à Paris (et non pas mon retour). Pas de « j’ai vu le monde, alors je regarde d’une autre façon le quotidien que j’avais laissé » mais un « bordel, j’ai vu ça, et c’était pas suffisant, et j’ai envie d’en voir plus ». Je lis, je lis, j’apprends et je cherche toujours plus ; et la poursuite de la criminalité transnationale organisée, qui chambarde les chemins de ma soif baroudeuse.

Voilà, c’était ce que j’avais envie de partager – un moment de bascule, qui transforme une destination pour laquelle nous ne portions aucun intérêt particulier, en fantasme, en obsession, en rêve de voyage et de rencontres.


Chris

Journaliste indépendant

12 commentaires

Fred · 17 septembre 2012 à 19 h 10 min

J’ai moi aussi longtemps rêvé de New York avant de m’y rendre. Arrivé là-bas, j’ai passé plusieurs semaines à errer des les rues, juste pour observer. Le risque est peut être de demeurer « spectateur », mais c’est tellement nourrissant… C’est d’ailleurs à ce moment que j’ai vraiment pris goût à la photographie.

Mélissa · 17 septembre 2012 à 19 h 21 min

Tu vas voir, une fois que tu y seras, tu n’en reviendras pas! C’est une sensation étrange! Comme tu le dis, cette ville, on la connait. On l’a tellement vue; en film, à la télé, en photo et quand on y est, c’est comme si on atterrissait dans son poste!

NowMadNow · 19 septembre 2012 à 19 h 56 min

J’aime!

Alors moustique, l’appart de Brooklyn est prêt, fais tes bagages!

NowMadNow

Pierre · 3 octobre 2012 à 15 h 03 min

Trouve un ticket pas cher, prends ton ordi et fonce! A n’en pas douter tu auras de belles histoires à raconter 😉

novomonde · 7 octobre 2012 à 17 h 00 min

C’est marrant, je suis encore dans ta première phase… Faut croire que ma chère et tendre ne m’a pas encore assez répété que New York est une ville surprenante… J’imagine qu’en lisant ton poste elle continuera à me le répéter jusqu’au fameux déclenchement…

Blog voyage · 14 octobre 2012 à 16 h 03 min

Malgré tout ce que l’on peut voir à la TV ou lire sur New York.
Même en visitant New York je pense qu’il y a toujours à découvrir dans une ville aussi vivante et qui évolue constamment.

Julia@coach minceur · 17 octobre 2012 à 6 h 09 min

Je te comprends. New York, le nom fait tellement rêver. Je n’y suis jamais allée mais je m’imagine bien flâner dans les rues de la ville qui ne dort jamais.

piotr · 4 novembre 2012 à 12 h 20 min

Si tu pars, fais signe, un gong à sonner chez moi aussi… dernièrement, des polonais ont eu des billets AR pour rien.

Nomadeinworld · 13 novembre 2013 à 15 h 08 min

Moi, j’ai franchi le pas depuis une dizaine d’années et j’ai la chance de pouvoir aller à New-York régulièrement depuis. Il est vrai que la première fois, ça a été un véritable coup de foudre pour la ville, l’énergie incroyable qu’elle renvoie, l’architecture, les gens tous plus étonnants les uns que les autres. Et, sans doute ce que je préfère, le fait que chacun n’épie pas la façon d’être de l’autre.
En un mot : tous à New-York ! Vous en reviendrez changé.

Le Blog du Voyage — Tomber amoureux d’un endroit / d’une culture / d’un pays sans jamais y avoir mis les pieds: l’exemple de … la Suisse · 19 décembre 2012 à 13 h 54 min

[…] de foudre du voyageur assis » quatre fois ces quatre derniers mois : pour New York, pour Stockholm, pour le Makay, et pour … un bout de la […]

Blog du Voyage — 10 choses à faire à Rome que vous ne trouverez pas dans les guides touristiques · 31 janvier 2013 à 19 h 26 min

[…] à Rome … Tout le monde m’en parle en ce moment et ça me fait un peu le même effet que New York – une ville qu’on pense connaître sous toutes les coutures à force de la voir, de […]

Blog du Voyage — Où partir pendant les vacances d’hiver pour moins de 450 € ? · 16 décembre 2013 à 10 h 27 min

[…] Lire ce post pour comprendre pourquoi je vous rabats sans cesse cette ville ! […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *