Le Canal des deux mers, c’était : se balader à Toulouse en vélo, goûter à toutes les spécialités du Sud-Ouest – piperade, lamproie, fromages, gâteau basque, cannelés ; se baigner dans l’océan, enchaîner les dégustations de Pineau des Charentes et mourir sous la canicule aux endroits les plus chauds de France. Boire des litres d’eau, de vin, au milieu des vignobles et de charmants petits villages où l’on zigzague joyeusement en pédalant la nuit pour retrouver son gîte ; manger, souvent trop, toujours bien, canards et pruneaux et foie gras et fruits de mer et fromages en-veux-tu-en-voilà. De belles rencontres humaines, de très beaux paysages et des vieilles pierres à la pelle, en abbayes, cathédrales, châteaux, ponts ou bâtisses moyenâgeuses. Des histoires, beaucoup d’histoires, d’anciennes légendes qui se mélangent aux grappes de raisins. Et un long canal, au bord duquel nous pédalions, sous les 45 000 arbres plantés lors de sa construction et qui, aujourd’hui, rythment les balades à vélo, pédestres, ou fluviales – et protègent le promeneur en filtrant les rayons du soleil.

Canal des Deux mers

Canal des Deux Mers – près de Castelsarrasin

Le Canal des deux mers à vélo : de quoi parle-t-on ?

J’ai été invité à découvrir le Canal des deux mers en Juin 2017 – je ne publie cet article qu’aujourd’hui car, pour des raisons très personnelles que j’évoque brièvement dans cet article, je n’étais pas en état d’écrire quoi que ce soit l’été et l’automne dernier. Bref.

C’est quoi, le Canal des deux mers ?

Parcours Canal des deux mers

Le Canal des Deux Mers, un itinéraire qui va de la Méditerranée à l’Atlantique

Temps approximatif pour aller de Royan à Sète en vélo : 3 semaines (rythme normal, niveau cycliste débutant)

Le Canal des deux mers regroupe en fait un Canal très connu (Le Canal du Midi – 241 km de Sète à Toulouse) et un Canal moins connu : le Canal de Garonne (193 km de Toulouse à Castets-en-Dorthe, près de Bordeaux). Celui-ci vient d’être réaménagé pour être praticable en vélo, contrairement au Canal du Midi qui est un tronçon beaucoup moins praticable en vélo (notamment si vous comptez voyager avec une remorque). Les racines apparentes des arbres, les platanes coupés qui ne vous protègent pas du soleil et vous font pédaler pendant de longs tronçons sous le cagnard, la force du vent … L’état de la route fait que, si vous envisagez une balade à vélo sur le Canal des Deux Mers, je vous conseille fortement de vous limiter au Canal de Garonne.

Pour en savoir plus sur ce sujet, voir ces copains blogueurs voyageurs à vélo qui ont énormément souffert sur le Canal du Midi.

Niveau de difficulté à vélo : facile. Mais dans quel sens faire le Canal des Deux Mers ?

Bref. Le Canal des deux Mers était un très bel itinéraire à vélo, assez facile d’accès (plat) sauf sur deux petites portions un peu difficiles. Mon conseil pour ceux qui ne sont pas cyclistes professionnels et qui voudraient prendre deux semaines pour se balader à vélo le long du canal des deux mers :

– Partir de BORDEAUX (tout simplement parce que c’est plus rapide et moins cher depuis Paris en TGV)
– Aller jusqu’à Toulouse (dans ce sens, il y a plus de chances pour que vous ayez le vent dans le dos)
– Revenir à Bordeaux en train (15 € tarif normal)

Evidemment, c’est un conseil pour Parisiens qui prend surtout en compte le tarif des billets de train … Lors de notre voyage, nous sommes allés de Toulouse à Royan et c’était très bien ! D’autant que, dans ce sens, il y a une certaine jouissance à aller en direction de la mer. Et qu’on trouve énormément d’infrastructures à Toulouse pour louer des vélos et préparer son voyage sur le Canal des Deux Mers (voir plus bas la partie sur la Maison du Vélo de Toulouse).

Nous avons donc traversés cinq départements. Dans le sens inverse :

o Charente-Maritime
o Gironde
o Lot-et-Garonne
o Tarn-et-Garonne
o Haute-Garonne

Tout ce que j’ai aimé sur le Canal des Deux Mers

J’ai adoré cet itinéraire, et je retournerais le faire en entier avec beaucoup de bonheur – et, non, je n’ai pas été payé pour écrire cette phrase : si je n’avais pas aimé, je n’aurais tout simplement rien écrit, comme ça m’est déjà arrivé (en Champagne). J’ai aimé le côté paisible de nos balades ; l’état des routes, des chemins, du parcours ; j’ai été enthousiasmé par les nombreuses infrastructures qui existent pour les promeneurs à vélo ET ceux qui sont à pied ou en péniche ; j’ai adoré voir ces anciennes gares routières reconverties en cafés, restaurants, gîtes d’étape, au milieu d’un cadre à la fois bucolique et confortable. J’ai aimé la propreté du Canal, l’entretien soigneux des platanes, et la possibilité de côtoyer les agriculteurs et les animaux de ferme sans jamais empiéter sur leur territoire. Je suis tombé en amour avec certains villages comme Moissac ou Nérac ; et avec les conteurs et les guides qui nous ont accompagné. J’ai roulé, comme une barrique, à cause du vin, des mets, des buffets gargantuesques qu’on nous a servi ; mais j’ai roulé avec délice et félicité, bienheureux comme quiconque s’est rempli la panse avec une excellente bouffe, issue d’un terroir riche en traditions. J’ai aimé le vin, le Pineau, le Cognac ; mais, surtout, j’ai aimé le plaisir simple des petits bonheurs de la vie qu’offrait chaque moment passé sur le Canal des Deux Mers.

Plutôt que de vous raconter ce voyage étape par étape de façon barbante, je vous propose de vous attarder sur quelques facettes du Canal des Deux Mers – quelques endroits, quelques moments qui méritent qu’on s’y attarde, et qui rendent assez bien l’esprit, l’âme qui anime cet itinéraire.

Canal des deux mers toulouse

Balade en vélo Vintage à Toulouse

Une découverte de Toulouse à vélo

Nous avons commencé notre voyage par une balade à Toulouse, en vélo vintage. Je ne connaissais pas du tout cette ville ; mais, outre sa beauté, j’ai été estomaqué par la facilité avec laquelle il était possible de se déplacer à vélo. Je passe rapidement sur Toulouse car c’est surtout la Maison du Vélo que j’ai trouvé formidable, et que j’aimerais mettre en avant

La Maison du vélo de Toulouse: paradis du cycliste

Maison du vélo toulouse canal des deux mers

Maison du Vélo de Toulouse

Imaginez une ancien maison éclusière où des vélos sauvages auraient poussé de la terre. A la fois centre d’information, atelier de réparation, centre de formation & d’apprentissage, restaurant (« Le Vélo sentimental »), café, espace d’exposition et lieu de vie, on y déjeune au milieu de dizaines de cyclistes et de vélos à tous stades de leur vie ; des neufs, des électriques, des VTT de mômes et des antiquités s’y mêlent dans un bazar incongru, hétéroclite et résolument en amour avec tous les aspects de la vie d’un cycliste.

La Maison du Vélo (MDV) de Toulouse est une étape indispensable pour tout itinéraire sur le Canal des Deux Mers. Située juste en face de la gare Matabiau, la MDV accueille chaque année 70 000 personnes qui passent profiter des services offerts, manger un bout, prendre des renseignement, ou simplement causer avec des gens sur la même longueur d’onde. Le but de l’asso étant de, je cite : « créer des temps de convivialité » dans le but de donner une image positive et accessible du vélo, et fédérer une communauté autour du lieu.

Pour ceux que ça intéresse, ils organisent chaque année un concours de nouvelles (pour donner au vélo une place littéraire) et proposent des balades littéraires lors de la fête du vélo, avec arrêts chez l’habitant et nombreuses histoires racontées, partagées, probablement amplifiées et exagérées, parfois ;), mais toujours dans un esprit bon enfant.

Location vélo toulouse canal deux mers

Location de vélo à Toulouse, avant le départ sur le Canal des Deux Mers

Tarifs de la Maison du Vélo de Toulouse

Tarifs des locations de vélo à Toulouse :
– adhésion à l’association : 15 € / an (10 € tarif réduit pour étudiants, bénéficiaires des minima sociaux, demandeurs d’emploi de moins de 25 ans)
– semaine : 6 €
– mois : 12 €
– caution : 350 €

Location d’un vélo à assistance électrique :
– 6 jours : 25 €
– 12 jours : 45 €

Tarif des locations de vélo pour le canal des deux mers en VTC ou VTT :
– 7 jours : 100 €
10 jours : 125 €
– 14 jours : 145 €

Vous pouvez également louer sacoches, tandems, remorques, siège bébé …

Lire la suite du voyage : Canal des Deux Mers – à vélo de Moissac à Couthures

Ce voyage a été réalisé dans le cadre d’un blogtrip organisé par l’agence AirPur et les offices du tourisme de Charente-Maritime, de Gironde, du Lot-et-Garonne, du Tarn-et-Garonne et de Haute-Garonne.

Catégories : BlogFrance

Chris

Journaliste indépendant

2 commentaires

Canal des Deux Mers : de Moissac à Nérac | Blog du Voyage · 19 mai 2018 à 9 h 19 min

[…] [Suite de l’article précédent] […]

Canal des deux mers : visites de caves et de vignobles à vélo | Blog Voyage · 28 juin 2018 à 4 h 01 min

[…] dans le premier article dédié à mon voyage sur le Canal des Deux Mers, plutôt que de vous raconter chronologiquement ce que nous avons vu / fait / goûté sur cette […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *