On ne pense pas souvent à aller faire du tourisme à Bergen, surtout pour un week-end ou un citytrip. Pourtant, tous ceux qui partent en voyage en Norvège passent nécessairement par la deuxième ville du pays – réputée pour être à la fois la plus jolie, la plus typique, entourée de montagnes et de fjords. On y apprécie sa taille humaine (280 000 habitants, dont 10 % d’étudiants), son port (Vågen, berceau de la ville), son histoire (la ville a été fondée en 1070), la richesse de sa programmation culturelle, et les nombreux lacs, fjords, et treks accessibles en quelques minutes depuis le centre-ville. Sans compter que Bergen est également le point de départ de certains des plus beaux treks de Norvège, dont la célèbre randonnée de Trolltunga, dans l’un des plus spectaculaires panorama du pays.

Désormais accessible en vol direct depuis Paris avec Air France (2h10 de trajet) pour seulement 115 € A/R (prix trouvé via Omio, anciennement GoEuro, pour un voyage du 3 au 11 avril 2020), Bergen sera, à mon avis, l’une des tops destinations de ces prochaines années. Nichée entre la mer et sept montagnes, parsemée de pavés et de jolies maisons en bois colorées, l’ancienne capitale du royaume de Norvège connaît une vitalité croissante, attirant musiciens, artistes, cuisiniers de renommée internationale séduits par la qualité des ressources halieutiques qu’on y trouve. D’ailleurs, Bergen vient d’obtenir sa première étoile au Michelin dans l’édition 2020 du célèbre guide gastronomique, grâce au Bare Restaurant !

Bryggen, Bergen (Norvege)

Le quartier de Bryggen (par 不憂照相館, Flickr CC)

4 bonnes raisons de visiter Bergen

1. Bryggen, patrimoine mondial de l’UNESCO

Le quartier de Bryggen (« le quai » en norvégien) est l’image d’Épinal, le décor de carte postale de Bergen et, parfois, de la Norvège. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, « le vieux quai de Bergen rappelle l’importance de la ville comme élément de l’empire commercial de la Ligue hanséatique, du XIVe siècle au milieu du XVIe siècle » comme le rappelle l’institution onusienne, en précisant que, suite à un incendie en 1955, les 62 immeubles ont été reconstruits à l’identique, selon des méthodes traditionnelles norvégiennes. Donnant à la visite de Bryggen un air de voyage dans le temps, sans le kitsch généralement associé à une telle expérience.

Bryggen est également la porte d’entrée du très joli quartier de fjellsiden, une sorte de Montmartre résidentiel donnant sur la mer et la montagne. C’est là que vivent généralement les Norvégiens les plus fortunés de Bergen.

2. Poissons et fruits de mer

Le célèbre marché aux poissons de Torget est quotidiennement assailli de touristes. Il est effectivement pittoresque à souhait – offrant sur les étals des produits de qualité, assez onéreux, mais qui font de merveilleux souvenirs à ramener en France. C’est notamment le paradis du saumon fumé ; mais on y trouve également de nombreux restaurants ou barquettes de fruits de mer déjà préparés.

Cependant, comme les restaurants de Montmartre, le marché aux poissons de Torget n’a plus rien de « typique ». Les Norvégiens n’y vont plus, découragés par des prix prohibitifs et des commerçants plus intéressés par la clientèle touristique que locale. Comptez, par exemple, 50 € pour manger une pince de crabe royal. Ou 30 € pour un Fish & Chips …

En revanche, vous trouverez plus bas quelques bonnes adresses de restaurants d’excellente qualité, qui vous proposeront également de goûter aux poissons et aux fruits de mer locaux.

3. Les fjords et les parcs nationaux

Sept montagnes entourent Bergen – et les sentiers de randonnée sont nombreux, et bien entretenus, aisément accessibles en funiculaire ou en transports en commun. A quelques mètres du port, le funiculaire Fløibanen vous conduit en moins de dix minutes au belvédère du mont Fløyen pour une vue incomparable sur la vieille ville et les fjords. Une autre randonnée de quatre heures, allant de Fløyen jusqu’à Ulriken en passant par le plateau de Vidden, vous offrira un panorama encore plus spectaculaire sur Bergen, les fjords, la montagne, et l’océan atlantique.

Depuis Bergen, de nombreux tours d’une demi-journée ou d’une journée permettent de visiter l’un des nombreux fjords, ou l’un des parcs nationaux qui entourent la ville. Le tour le plus célèbre est, sans conteste, « Norway in a nutshell » – qui combine, en douze heures, un voyage en train (Flåm) à travers les montagnes, et une croisière sur le Naerøyfjord, peut-être le plus beau fjord du pays. Prix du tour : 1740 NOK.

Naerøyfjord

Naerøyfjord (Nicolas Massé, Flickr CC)

4. De nombreuses activités à faire le temps d’un week-end à Bergen

Les trois paragraphes précédents ne sont qu’un très bref aperçu ; il y a vraiment 1001 choses à voir et à faire à Bergen, même pour un tout petit week-end, même pour toute une année. Citons, pèle-mêle :

– Une randonnée sur glacier au parc national de Folgefonna
– Faire du parapente au-dessus des fjords à Voss, ou faire des balades en rafting ou canoë-kayak
– Prendre le bateau de Bergen jusqu’à Ulvik, jusqu’au Hardangerfjord, le deuxième plus grand fjord du pays, où se trouve notamment Trolltunga
– La vue sur le Lysefjord depuis Preikestolen ou Kjeragbolten
– Prendre le train entre Oslo et Bergen, l’un des plus beaux voyages en train du monde (en concurrence avec la Raumabanen, « plus belle ligne de chemin de fer d’Europe » selon le Lonely Planet)

Fjellsiden

Skansedammen, au sud du quartier de Fjellsiden, par Tore Sætre (Flickr CC)

Carnet pratique

Quand partir ?

Personnellement, je cherche toujours à partir en basse saison quelque soit la destination. Pour Bergen, la basse saison correspond à tout l’hiver ; la haute saison correspondrait au printemps et à l’été.

– En mai, les vergers du Hardangerfjord sont en fleurs.
– En juin a lieu le festival international de musique de Bergen et le festival des sports extrêmes de Voss.
– Les mois de juillet et août sont, quant à eux, la meilleure période pour randonner en Norvège.

Comment trouver un vol pas cher pour Bergen ?

Comme je l’ai indiqué dans l’introduction, vous pouvez utiliser le site Omio pour gagner du temps et trouver le vol le moins cher pour aller à Bergen. J’ai trouvé un aller-retour sans escale à 115 € avec Air France, pour un voyage du 3 avril au 11 avril 2020.

Location de voiture à Bergen

– Le prix le moins cher que j’ai trouvé pour une location de voiture à Bergen a été 185 € pour 7 jours de location (km illimités) avec Carigami (via Auto Escape).

– Coût de l’essence en Norvège : environ 1,70 € par litre, soit 17 NOK (ce qui est plutôt cher pour un pays producteur de pétrole). Vous pouvez jeter un oeil sur le site Global Petrol Prices pour connaître le prix moyen d’un litre d’essence dans tous les pays du monde.

Où manger à Bergen ? Quels sont les meilleurs restaurants de Bergen ?

Astuce à connaître : les restaurants norvégiens proposent parfois des menus « 3 to 5 », disponibles de 15h à 17h, souvent bien moins chers qu’à l’heure du déjeuner ou du dîner. Sinon, voici la liste des meilleurs restaurants de Bergen, classés du moins cher au plus cher.

– Trekroneren

Dans une ville qui fait la part belle aux produits de la mer, un kiosque à saucisses légendaire est apparu. Sa réputation vient notamment de la remarquable diversité de saucisses disponibles pour faire vos hot-dogs : viande de renne, poissons, saucisse allemande, agneau maison … On vous recommande ce dernier.

Hot dog à la saucisse de renne : 65 KR

– Strandkaien fisk

Cette petite poissonnerie fait également office d’épicerie spécialisée où vous trouverez, à des prix raisonnables, toutes les spécialités norvégiennes et scandinaves les plus improbables, dont le fameux surströmming à offrir à vos pires ennemis. Strandkaien est également un petit restaurant, offrant à manger sur place ou à emporter : je vous conseille vivement de tester leurs célèbres galettes de poisson enveloppées dans du pain. Sinon, le Fish & Chips coûte 98 KR.

– Pingvinen

Si vous voulez goûter un ragoût typiquement norvégien (le lapskaus), c’est ici qu’il faut venir. Il vous en coûtera 159 KR, et vous pouvez le déguster tout au long de la journée, jusqu’à la fermeture.

– Colonialen Kafé & Brasserie

Cette brasserie est une institution de Bergen, offrant des plats d’inspiration internationale, réalisés avec des ingrédients locaux, et toujours avec une petite touche très norvégienne (dans l’utilisation d’une certaine herbe dans un plat français, par exemple).

Plats à 235 KR
Menu entrée / plat / dessert : 495 KR

– Vestland

Un restaurant spécialisé dans les tapas (165 KR par tapas) à partager, conçus pour offrir aux indécis la possibilité de goûter à la gastronomie norvégienne dans toute sa diversité, et dans toute sa complexité, à l’échelle d’un tapas.

Le menu dîner (4 services) coûte 515 NOK.

– Lysverket

Cité dans le guide Michelin (sans toutefois avoir d’étoile), Lysverket offre d’abord un cadre étonnant, logé dans un musée d’art des années 1930 surplombant un parc. Côté papilles, le New York Times célèbre le chef comme « inventeur de la cuisine neo-fjordique ». Pas sûr que cela veuille dire quelque chose, mais les ingrédients sont toujours de saison, ultra-locaux, offrant par exemple un très appétissant cabillaud rôti poêlé accompagné d’une purée d’épinard et d’une sauce au cumin et à l’orange sanguine. Côté prix, comptez entre 349 NOK (plat principal) et 1199 pour le menu dégustation (11 services).

– Bare

Bare est le seul restaurant étoilé de Bergen (une étoile au Michelin 2020). Voici ce qu’en dit le petit guide rouge :

« Le dîner commence avec quelques en-cas et des boissons dans le surprenant bar orné de miroirs, au 3e étage du Bergen Børs Hotel, afin de faire votre choix entre le menu complet ou le « demi » menu. La brigade hautement qualifiée fait un excellent usage de produits bio de première qualité ; les assiettes ne sont jamais surchargées, et laissent s’exprimer l’ingrédient principal, qu’il s’agisse de langoustine ou encore de chevreuil. »

Menu complet à 1450 NOK – ce qui est étonnamment raisonnable pour un repas étoilé en Norvège.

Où boire un café à Bergen ?

Bergen ne brille pas vraiment par la qualité de ses coffee shops. Néanmoins, deux cafés servent un petit noir de qualité :

– Le Dromedar kaffebar à Strandsiden (Strandgaten 81)
– Le Nobel Bopel dans le quartier de Møhlenpris (Welhavens gate 64)

Où dormir à Bergen ?

L’hébergement, en Norvège, ça coûte cher. Comptez entre 50 et 100 € par nuit à l’hôtel à Bergen, et entre 100 et 150 € pour une chambre avec vue sur la mer. Côté auberge de jeunesse : 32 € en dortoir, 34 € pour une petite chambre en camping.

Néanmoins, je vous ai dégoté quelques hôtels pas chers à Bergen. Les prix sont indiqués pour la basse saison, pour une personne. Il est probable que les prix que vous trouviez soient plus élevés : je vous donne les prix les moins chers possibles.

Bergen Budget Hostel

A partir de 14 € en dortoir.

Marken Guesthouse

A partir de 16 € en dortoir.

Fabryka

A partir de 36 € pour une chambre.

Une auberge de jeunesse qui offre une cuisine et un salon commun – pratique si vous souhaitez acheter du poisson et le cuisiner vous-même. D’autant que l’hôtel est situé à deux pas du marché aux poissons.

Basic Hotel Bergen

A partir de 51 €.

A 5 minutes à pied du terminal Hurtigruten et à 10 minutes de marche de Bryggen. Bon plan : toutes les chambres ont un frigo, pratique si vous achetez du poisson. Nombreux restaurants, bars et magasins à proximité. Gare de Bergen à 800 mètres.

Magic Hotel Xhibition

A partir de 55 €.

En plein centre-ville de Bergen, au sein du centre commercial Xhibition. La gare est à 700 mètres. Café à volonté au bar du hall. Les chambres de l’hôtel ont été designées par Karim Rashid. Situé à 800 mètres du terminal ferry Hurtigruten.

Magic Hotel Korskirken

A partir de 70 €.

Situé à 400 mètres du quai de Bryggen, à 900 m de l’université, à 1 km du terminal Hurtigruten. Chambres design, restaurant et bar sur place.

Catégories : ArticleBlog

Chris

Journaliste indépendant

1 commentaire

Charlène Jiho · 2 mars 2020 à 13 h 41 min

Je garde ton article de côté car cette destination me tente bien ! Du coup il va falloir que j’y aille avant que ça ne soit LA destination en vogue parce qu’avec un aller/retour depuis Paris c’est clair que ça va attirer du monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *