J’ai déjà écrit un article sur les risques / dangers d’un voyage en Tunisie en 2013, suite à mon propre voyage dans ce merveilleux pays. Mais, comme je continue de recevoir des commentaires et des mails me demandant si ces informations sont à jour, j’ai eu envie d’écrire un nouveau post à ce sujet. Parce que la situation n’est pas la même qu’il y a quatre ans ; parce que, entre temps, il y a eu des attentats, des élections, des emballements et des amalgames ; parce que le tourisme en Tunisie est toujours un pilier essentiel du développement économique du pays, mais que le nombre d’Européens visitant le pays s’est effondré ces dernières années.

Selon les chiffres du ministère du tourisme tunisien, entre 2014 et 2016, les recettes touristiques ont chuté de 36,2 % et le nombre d’arrivées aux frontières a, quant à lui, diminué de 24,1 %. La croissance économique de la Tunisie est aujourd’hui quasiment nulle ; et leur dette s’envole avec, en prime, le spectre d’une récession à venir.

Roua, une petite Tunisienne bedouine de 2 ans, en tenue traditionnelle de mariée, rencontrée lors de notre voyage en 2013.

Eviter de voyager en Tunisie = aider le terrorisme

Ceux qui annulent leur voyage en Tunisie par peur du terrorisme ne se rendent pas compte qu’ils font exactement le jeu du terrorisme. Priver la Tunisie d’une ressource économique essentielle pour son développement, c’est contribuer à pousser des gens au chômage, au désœuvrement, à la rancœur ; c’est participer à la création d’une instabilité politique qui n’existait pas auparavant, dans un pays à qui la Suède a accordé le prix Nobel de la Paix en 2015 pour saluer le processus démocratique à l’œuvre.

Si vous avez peur du terrorisme, dîtes-vous qu’en évitant d’aller en Tunisie, vous contribuez à favoriser l’émergence d’un Etat en faillite aux portes de la France. La situation est évidemment beaucoup plus compliquée / nuancée que cela, mais face à une peur aussi « irrationnelle » que la peur du terrorisme …

Un voyage en Tunisie ne coûte vraiment, vraiment, vraiment pas cher en ce moment

Suite à l’attentat de Sousse le 26 juin 2015, les principaux Tour Opérateurs avaient décidé d’annuler tous leurs voyages à destination de la Tunisie. En effet, leurs clients annulaient en masse leurs réservations et, ne voulant prendre aucun risque vis-à-vis de leur sécurité, les TO ont préféré ne pas faire dans la subtilité, quitte à condamner des milliers d’emplois. MAIS, le numéro 1 du secteur, TUI, a cependant décidé de revenir en Tunisie en novembre 2016.

Conséquence : pour attirer le chaland et reconstruire la confiance des clients pour la destination Tunisie, TUI ainsi que les autres principaux Tours Opérateurs, ont décidé de casser les prix. C’est probablement la destination touristique la moins chère de 2017 : un séjour de 8 jours / 7 nuits sur l’île de Djerba, en plein été 2017, tout inclus (vol et transfert compris), dans un établissement quatre étoiles, ne coûte que … 469 € par personne. C’est moins cher que le billet d’avion que j’avais payé pour un Paris – Tunis début juillet 2013. Il suffit de se rendre sur un comparateur comme Univers Vacances pour constater à quel point les prix sont vraiment, vraiment très avantageux en ce moment.

cage a oiseau

Les cages à oiseaux sont un artisanat tunisien typique – et magnifique. On s’en sert assez rarement pour y mettre des oiseaux ; par contre, on s’en sert comme objet de décoration, boite aux lettres, chandelier …

Vous avez plus de chance d’être tué par la foudre en France que d’être victime d’un attentat terroriste en Tunisie

Oui, d’accord pour avoir des vacances à moindre coût, mais quid de la sécurité de nos enfants ? N’est-ce pas dangereux d’aller voyager en Tunisie ? Eh bien, réponse en toute objectivité : NON ! Vous avez plus de chances d’être, en France, tué par la foudre, victime d’un accident de voiture ou d’un crash aérien, d’être écrasé par un train ou de gagner à l’Euromillions, que d’être victime d’un attentat terroriste en Tunisie. Pourtant, cela ne vous empêchera pas de prendre un taxi pour aller à l’aéroport, n’est-ce pas ? Ni de croire que, de toute façon, ce n’est pas vous qui serez un jour millionnaire grâce à un jeu de hasard ? Par contre, votre peur vous pousse à craindre d’aller en Tunisie et de donc, de priver tout un pays d’une ressource vitale (votre portefeuille) pour son développement économique, pour sa stabilité ?

Je tiens à préciser que j’ai écrit ce post sans aucun partenariat noué avec l’Office du tourisme tunisien ou autre – simplement, m’attriste énormément le fait de voir tout un pays souffrir de la peur des Européens, des conséquences de parfaits radicaux sans cervelle, alors qu’il est si beau, et si intéressant à découvrir. Bref : combattez le terrorisme, allez en Tunisie !

Catégories : ArticleBlogTunisie

Chris

Journaliste indépendant

4 commentaires

preparer voyage vietnam · 14 mars 2017 à 23 h 08 min

Merci pour votre partage. Il est vraiment pratique dans le journal de Voyage de ma maison

Gérard Couvert · 8 juin 2018 à 14 h 21 min

Vous avez raison sur le soutien au terrorisme que constitue un renoncement à visiter ce pays magnifique peuplé principalement de gens ouverts où je prévois de retourner (la dernière fois il y a 50 ans !). Mais mettre un photo d’une petite fille en tenue de mariée c’est aussi soutenir le mariage forcé de milliers de Tunisiennes.

    Chris · 8 juin 2018 à 14 h 30 min

    Ah … Votre réflexion me pose question. A mes yeux, il n’y a aucune différence entre cette photo, et celle d’une petite française blonde qui s’amuserait à jouer avec un drap blanc sur la tête en se prenant pour une mariée. Mais je comprends votre remarque, qui me donne matière à réflexion

Risques et dangers d'un voyage en Egypte en 2018 | Blog du Voyage · 5 mai 2018 à 12 h 09 min

[…] Vous cherchez un pays passionnant à visiter ? Où les prix sont ridiculement peu élevés, les touristes (européens) rares et les Français accueillis comme des rois ? Eh bien, l’Egypte de Février 2018, c’est tout cela à la fois (note: la Tunisie aussi). […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *