airplane

Vol annulé, en retard ou billet d’avion non utilisé : comment se faire rembourser ?

Voilà un petit moment que je n’avais pas fait d’article « pratique » – or, je m’aperçois que beaucoup d’internautes tombent sur mon blog en cherchant à savoir comment se faire rembourser en cas de vol annulé ou de retard important. Et, puisqu’ils tombent souvent sur un article qui n’a rien avoir avec ce sujet, voici tout ce qu’il faut savoir, cette fois-ci dans le bon article !

Précision : cet article n’est qu’un aperçu schématique qui vous permet de savoir rapidement si vous avez droit à quelque chose.

Connaître vos droits

Le site officiel de l’administration française est très bien fait sur cette question. Et, comme ils le disent très bien : « En cas de vol retardé, annulé ou de refus d’embarquement (surbooking…), la compagnie aérienne doit vous prendre en charge jusqu’au prochain vol et, dans certains cas, vous indemniser. » Au moins c’est clair.

Savoir si vous êtes éligible à un remboursement et/ou à une indemnité compensatoire

Il vous suffit d’entrer votre numéro de vol sur Flightright – le site permet de vérifier gratuitement si vous avez droit à une indemnité quelconque de la part de votre compagnie aérienne. Notez que je parle d’indemnités : en cas d’annulation de votre vol, vous pouvez obtenir jusqu’à 600 € d’indemnités même si vous avez déjà obtenu le remboursement intégral de votre billet d’avion.

Vol en retard

Un vol en retard est un avion qui a décollé après l’heure affichée sur votre billet. Les durées minimales de retard sont les suivantes :

– Vol de moins de 1500 km : 2h de retard
– Vol entre 1500 et 3500 km : 3h de retard
– Plus de 3500 km : 4h de retard

Voici quelques exemples de distance :
– Vol Paris – Londres: : 344 km
– Vol Paris – Marrakech : 2104 km
– Vol Paris – Istanbul : 2250 km
– Vol Paris – Dubai : 5252 km
– Vol Paris – New York : 5844 km

Notez qu’il s’agit de la distance du vol: il ne faut pas oublier que pour aller d’un point à l’autre du globe, l’avion dessine une courbe. Pour calculer la distance de vol, voici un site très pratique!

Vol annulé

Vous avez droit à une indemnisation EN PLUS de votre prise en charge, si et seulement si votre compagnie a annulé le vol moins de deux semaines avant le départ. La prise en charge est obligatoire sauf si l’annulation concerne un cas de force majeure imprévisible qui ne pouvait pas être évité (comme les aléas climatiques, les tempêtes de neige).

Se faire rembourser un billet d’avion non remboursable mais non utilisé

Si vous avez acheté un billet d’avion ni modifiable, ni remboursable, et que vous n’avez pas souscrit d’assurance, vous pouvez tout de même vous faire rembourser une partie du billet d’avion si vous en faites la demande. Il s’agit des taxes d’aéroport (« QW » sur votre facture / billet) et/ou de la redevance passager (« QX »). Ce n’est jamais un montant faramineux mais, à titre personnel, ce genre de demandes m’a permis de me faire rembourser environ 150 € sur un billet Paris – Buenos Aires.

La compagnie a fait faillite

Ça devrait être simple, mais ça ne le sera pas … Dans certains cas, si la compagnie est en faillite MAIS qu’elle n’est pas encore en liquidation judiciaire, elle peut se voir octroyer une aide financière de la part de son Etat pour continuer à assurer ses vols. C’est le cas de Air Berlin par exemple – auquel cas vos demandes de remboursements ne seront pas systématiquement accordées. Ainsi, toujours pour Air Berlin, on peut lire que « les réclamations relatives à des vols antérieurs au 15 août 2017 ne seront pas pris en compte« .

No Comments

Post A Comment

CommentLuv badge

C’est gratuit, et ça le restera

Ce blog de voyage est mon gagne-pain ; bloguer est une activité à temps plein. Pour m’aider à continuer à en vivre, je ne demande pas le moindre centime ; juste un petit « like » sur ma page Facebook et mon compte Twitter, pour asseoir ma crédibilité auprès des annonceurs 🙂