Voyage en Egypte: quels dangers, quels risques en 2018 ?

Vous cherchez un pays passionnant à visiter ? Où les prix sont ridiculement peu élevés, les touristes (européens) rares et les Français accueillis comme des rois ? Eh bien, l’Egypte de Février 2018, c’est tout cela à la fois (note: la Tunisie aussi).

Ces dix dernières années, les Français ont déserté l’Egypte – c’était pourtant leur troisième destination préférée en 2010 (600 000 voyageurs), mais ils n’étaient plus que 70 000 à visiter le pays en 2016. La faute aux craintes des attentats, à la peur de l’insécurité et de l’instabilité politique. Avons-nous raison de nous méfier ? D’emblée, je vous dirais : non. Les Asiatiques – en particulier Japonais et Chinois – n’ont pas cet embarras et leurs avions ont un taux de remplissage de 80 %. Ils ont bien raison.

Dans cet article, je vous exposerai – sans fard ni langue de bois – toutes les raisons pour lesquelles il peut être légitime d’avoir peur d’un voyage en Egypte. Et toutes les raisons pour lesquelles c’est pourtant le meilleur moment pour visiter ce pays – et qu’il n’y a, là-bas, finalement pas plus de risques ni de dangers qu’ailleurs dans le monde.

voyage egypte danger 2018

Quels sont, objectivement, les risques et les dangers d’un voyage en Egypte en 2018 ?

« La menace terroriste est chronique sur le territoire égyptien » écrit le Ministère des Affaires Etrangères dans ses conseils aux voyageurs. On pourrait écrire la même chose sur la France – et pour résumer, vous avez autant de chances d’être victime d’un attentat terroriste en Egypte que vous avez de chances de l’être sur le territoire métropolitain … Si vous restez dans les zones en jaune sur cette carte.

securite voyage egypte

La carte du Ministère des Affaires Etrangères / Conseils aux Voyageurs

Une partie du Nil est classée en zone orangée. Cependant, toutes les croisières se déroulent entre Qena et Abou Simbel. Certaines personnes peuvent craindre la proximité des zones rouges et oranges, mais sachez que l’armée égyptienne est omniprésente dans les zones jaunes et particulièrement le long du nil et près des zones touristiques. Pour une raison très simple : en 2010, le tourisme représentait près de 17 % du PIB, contre seulement 6 % en 2017 – soit une perte de 4 milliards de dollars par an. 4 milliards ! De quoi dépenser des millions dans la sécurité des infrastructures et notamment dans la sécurité aéroportuaire (plus de 50 millions de dollars investis), des sites, et des touristes étrangers. Ce qu’ils ont fait avec, pour conséquence, de n’avoir eu aucun incident majeur depuis novembre 2015.

Les djihadistes cantonnés au Sinaï

Les djihadistes présents sur le territoire égyptien sont cantonnés dans la péninsule du Sinaï par l’armée égyptienne. Ce triangle en rouge que vous voyez sur la carte, entre Le Caire et Israël : tous les dangers sont parqués là. Heureusement, il est matériellement impossible pour les djihadistes de lancer une offensive susceptible de déborder les forces de l’armée égyptienne qui défendent le Canal de Suez, devenu une sorte de Muraille de Chine version pharaon, infranchissable car défendu à la fois par l’armée égyptienne, américaine, russe, française, turque – tout cela dans le but de protéger le passage de 14 % du transport mondial de marchandises. Un seul jour de blocage du canal ferait perdre à l’Egypte 7 millions de dollars – alors, imaginez les moyens mis en place pour garantir que cela n’arrive jamais.

L’autre grosse zone rouge, c’est le désert du Sahara ; et le gros problème de la région, c’est l’instabilité de la Libye, depuis la chute de Kadhafi. L’armée égyptienne mène régulièrement des opérations contre les trafiquants ; et, même si ce n’est encore jamais arrivé, il est possible que des djihadistes basés en Libye fassent des excursions dans le Sahara égyptien s’ils se rendent compte que des touristes s’y promènent. A moins d’être suicidaires, ils n’iront jamais plus loin, et la zone orangée est une zone tampon où les forces militaires égyptiennes sont très, très, très nombreuses. Rappelez-vous deux choses : c’est l’armée qui est au pouvoir en Egypte, et le tourisme représente une source de revenus très importante qu’il faut à tout prix protéger. Statistiquement, vous avez plus de chances de gagner au Loto que d’être victime d’un attentat en Egypte.

Pour résumer, les zones à éviter :

– La péninsule du Sinaï
– Le désert
– Le Delta du Nil (sauf le long de la rive ouest du Canal de Suez)

Marwa Morgan (Flickr CC)

Les zones qui ne posent aucun problème

– Haute Égypte, vallée du Nil entre Louxor et Abou Simbel
– Le Caire, Alexandrie et les grandes villes en général
– Tout le reste de l’Egypte

Quant à la plongée, voici les endroits où vous pourrez trouver des caissons de décompressions (hyperbare) en Egypte :

Hurghada : 2
El Gouna : 1
Safaga : 1
Marsa Alam : 1
Charm El Cheikh : 2
Dahab : 2

Je vous déconseille de tenter la plongée ailleurs qu’à ces endroits-là. Pas vraiment par rapport à la menace djihadiste, mais parce que l’accès aux soins sera beaucoup plus limité partout ailleurs.

Voyage en Egypte = danger ? Pourquoi c’est en fait le meilleur moment pour y aller

Premièrement, le tourisme est vital pour l’économie égyptienne. Si le flot des touristes se tarit, le pays n’en sera que plus déstabilisé, et la menace terroriste / djihadiste ne fera qu’augmenter. Voyager en Egypte et y faire du tourisme, c’est aider à combattre cette menace et à stabiliser cette région du monde. « D’accord, mais pourquoi moi ? Pourquoi prendre un risque ? » : je vous le répète, l’armée égyptienne a mis le paquet pour garantir la sécurité de tous les touristes qui vont en Egypte. Vous aurez plus de chance d’être victime d’un accident de la route en France, ou de gagner au Loto, que d’être victime de quoi que ce soit en Egypte !

D’ailleurs, pour relancer l’économie égyptienne après le Printemps arabe de 2011, les autorités ont fortement déprécié la livre égyptienne – ce qui a eu pour conséquence de faire chuter les prix des hôtels, excursions, activités, restaurants, en multipliant le pouvoir d’achat des touristes grâce à un taux de change extrêmement favorable. L’Egypte est donc une destination ridiculement peu coûteuse en ce moment.

Quelques exemples de prix

– Un vol Paris – Le Caire : à partir de 297 € avec Air France (c’est, étonnamment, le vol le moins cher que vous puissiez trouver à destination de l’Egypte)
– Un séjour individuel tout compris 8 jours / 7 nuits, avec une croisière sur le Nil incluse : 886 € par personne
– Une nuit en chambre double dans un hôtel CINQ ETOILES au Caire : 59 € (!)
– Une nuit en chambre double dans un hôtel QUATRE ETOILES à Louxor avec vue sur le Nil et les montagnes : 27 € (!!!)
– Un Cappuccino : 1,14 €
– Location d’un appartement avec une chambre dans le centre-ville : 127 € (source Numbeo)
– Un repas pour deux personnes entrée/plat/dessert dans un restaurant milieu de gamme : 13 €

Ces prix ne vont pas durer : dès que le tourisme recommencera à affluer en masse, les prix reviendront à leurs niveaux initiaux, plus proches de ce à quoi vous pouvez être habitués par ailleurs.

Au-delà de l’aspect mercantile des choses, les Egyptiens sont connus pour être très hospitaliers et très accueillants en temps normal. Imaginez ce trait de caractère multiplié par dix à un moment où il y a dix fois moins de touristes européens que d’habitude.

Caverne San-Antonio, Игорь М (Flickr CC)

Pour se rappeler des merveilles de l’Egypte

Pour se rappeler des merveilles que l’Egypte peut offrir, il faut aller lire le blog One Chai de Laurent – c’est probablement lui, dans la blogosphère, qui parle le mieux de ce pays.

Catégories : BlogEgypte

Chris

Journaliste indépendant

17 commentaires

Val · 15 mai 2018 à 14 h 57 min

Bonjour
Je me permets de vous écrire pour démentir certaines infos de la carte que vous publiez. En effet, vous indiquez que le Sud du Sinaï présente des dangers terroriser et je vois sur votre carte une zone rouge englobant le Mont St Catherine comme étant une zone à risque. Je reviens d’Egypte ou j’ai passé deux semaines, notamment a Dahab (où il y a une concentration impressionnante d’Europeen qui y habitent la plus grande partie de l’annee) dans le désert du Sud Sinaï avec les bédouins où j’ai passé 3 jours et deux nuits et j’ai fait l’ascension du Mont Moise (collé au Monastère Ste Catherine et au Mont Ste Catherine), il y a la énormément de Check point, pour moi cette région est également tres sécurisée par l’armee, voire même beaucoup plus que le reste des endroits où j’ai pu aller aller en Égypte ( Louxor et Le Caire, qui sont quand même très sécurisés également mais où les controls sont moins systématiques )
Je voulais simplement témoigner que j’ai pu constater que cette région est très safe en réalité!
Je n’irai peut-être pas m’aventurer dans le Nord Est du Sinaï, à la frontière avec la Palestine, mais le Sud Sinaï ne craint pas plus que La France pour moi.
Voilà pour mon expérience

    Chris · 16 mai 2018 à 5 h 10 min

    Merci pour ce retour très intéressant ! A titre personnel je pense qu’il y a suffisamment de zones intéressantes à explorer dans la partie jaune de la carte, et je ne recommanderais quand même pas le Sinaï, mais tout le monde est libre de ses choix et je vous remercie pour cet apport très constructif

    perspective · 19 août 2018 à 8 h 45 min

    Bonjour Val,

    Le séjour que vous avez décrit est celui que je compte effectuer le mois prochain. Comment vous êtes-vous rendu(e) à Dahab ?Un trajet en voiture à partir du Caire (amis égyptiens au volant) reste-t-il faisable d’après vous ?
    Merci

luke · 19 juin 2018 à 16 h 16 min

Bonjour, la vallée des rois est risquée ?

    dupire · 26 juillet 2018 à 14 h 29 min

    bonjour, pour avoir passé plus de 3 semaines en solo à Louxor en février-mars dernier, je n’ai jamais ressenti d’inquiétude quelle qu’elle soit
    il y a des check points partout, la police et l’armée sont très présentes
    après, tout dépend de l’attitude de chacun et surtout de chacune (dont je fais partie), éviter les vêtements hyper moulants ou transparents, les robes très courtes et les décolletés, un pantalon 3/4 et un Tshirt classique font l’affaire pour les femmes sans oublier un chapeau et de l’eau contre la chaleur
    dans les piscines des hôtels, pas de problème pour se mettre en maillot, même 2 pièces
    éviter les contacts physiques entre hommes et femmes pour ne pas avoir de malentendus
    et rester souriant
    j’y retourne en février prochain, mon voyage m’ayant laissé tant de souvenirs aussi riches culturellement qu’humainement parlant
    bonnes vacances

    Odile · 26 juillet 2018 à 14 h 42 min

    bonjour, pour avoir passé plus de 3 semaines en solo à Louxor en février-mars dernier, je n’ai jamais senti d’inconfort quel qu’il soit ni d’inquiétude
    il y a des cjeck points partout et la police et l’armée sont partout
    tout dépend je pense, de l’attitude de chacun et surtout de chacune, éviter les vêtements hyper moulants ou très courts pour les femmes, un pantalon 3/4 et un Tshirt classique feront parfaitement l’affaire, sans oublier chapeau lunettes de soleil et bouteille d’eau en raison de la chaleur…
    on peut se mettre en maillot de bain même 2 pièces dans les piscines des hôtels sans problème
    éviter tout contact physique homme-femme pour qu’il n’y aie pas de malentendu et garder le sourire, soyez aimables, on rencontre trop souvent des étrangers qui prennent la population locale de haut
    bonnes vacances

Léa · 23 juin 2018 à 23 h 12 min

Je ne pense que pour une femme il est très dangereux de s’y rentre (viol en pleine rue, agressions sexuelles).

    Odile · 26 juillet 2018 à 14 h 45 min

    n’exagérez pas, si on évite les mouvements de foule, les ruelles la nuit et qu’on s’habille décemment en tenant compte de la culture locale, il n’y a pas de problème

ARNOUX · 16 juillet 2018 à 6 h 25 min

Je pars en octobre 2018
Outre la vallée du Nil et le Caire et les pyramides.
Je souhaitais passer 5 jours à DAHAB mais c’est en orange.
Est ce plus dangereux que les zones en jaune ?
Et à Taba ? prés de la frontière avec Israel?
Merci pour votre réponse
Muriel

    Chris · 30 juillet 2018 à 4 h 39 min

    Bonjour Muriel,

    Personnellement, je vous déconseillerais d’aller dans le Sinaï. C’est une zone où les djihadistes sont vraiment très actifs et, même s’il est probable qu’il ne vous arrive rien à Dahab et Taba, le risque existe bel et bien. Moi-même je ne m’y risquerais pas, et je ne suis pourtant pas facilement effrayé.

Waria · 24 juillet 2018 à 22 h 25 min

Bonjour
Je compte aller en Égypte en octobre avec ma mère et ma fille de 3ans à charm el chirk que me conseiller vous je compter aller 1 journée au Caire pr les pyramide
Merci d’avance

    Chris · 30 juillet 2018 à 4 h 42 min

    Bonjour Waria,

    Personnellement, je vous déconseille d’aller à Charm El Cheik – tout dépend du but de votre séjour, mais j’aurais tendance à vous dire qu’il y a déjà énormément de choses à voir et à faire le long du Nil. Après, ce n’est que mon avis et je ne veux effrayer personne, mais c’est ma réponse.

Ilham · 27 juillet 2018 à 13 h 48 min

Bonjour,

Merci pour votre article. Très rassurant.

Nous comptons partir une semaine au Caire avec nos deux garçons. Ils sont passionnés par les pharaons. Avez vous une bonne adresse à nous conseiller ?

Slt

    Chris · 30 juillet 2018 à 4 h 44 min

    Bonjour Ilham, merci pour votre message. Je n’ai malheureusement aucune adresse à vous conseiller car j’étais hébergé par un local … Mais je ne doute pas du fait que vous arriverez facilement à trouver :). Bonne recherche !

Polo · 18 août 2018 à 4 h 23 min

Bonjour,

En cherchant des informations sur le conditions de sécurité en Egypte j’ai trouvé ce site du gouvernement Canadien, intéressantes infos..

https://voyage.gc.ca/destinations/egypte

Cheers

Alan · 3 septembre 2018 à 14 h 38 min

Bonjour je souhaiterais partir de fin décembre à début janvier à Hourghada. Selon vous est-ce que cette destination est sans trop de problèmes ? Même si je sais que le risque zéro n’existe pas.

    Chris · 5 septembre 2018 à 4 h 06 min

    Bonjour, je pense qu’il ne devrait pas y avoir de problèmes car c’est une station balnéaire très fréquentée. En revanche, prenez mon avis avec des pincettes car je ne me suis jamais rendu moi-même là-bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *