Que voir, que faire à Madère et autour de Funchal ? Voici mon top 10 !

Madère est un petit archipel (740 km2 pour l’île principale) – mais on y trouve largement de quoi s’occuper pour deux à trois semaines de vacances tournées vers la nature, le bien-être, la relaxation ou les activités sportives.

Même si je n’ai pas eu le temps de tout tester sur l’île, je vais essayer de faire une liste presque exhaustive des choses à voir et à faire sur Madère, qui pourraient vous décider à prendre vos billets d’avion pour cette belle destination à découvrir en Europe.

1 / Faire le tour de l’île en longeant la côte

En une demi-journée en voiture, faire le tour de l’île en longeant la côte est le meilleur moyen de s’imprégner de la beauté de Madère. Le climat, les vents, les petits sentiers et les chemins de traverse dans les cols de montagnes, sinueux et fascinants, au milieu des paysages de volcans colonisés par les fleurs et la végétation luxuriante.

Vue sur les montagnes de Madère

Vue sur les montagnes de Madère

La beauté de la côte, saisissante, et la couleur de la mer ; l’horizon de l’Atlantique et les villages madériens comme points de chute où prendre le temps de discuter avec les Portugais, siroter un vin de Madère ou un jus de fruit fraichement pressé. Passer par le village de Curral das Freiras, au fond d’un défilé – l’un des paysages les plus impressionnants de l’île. Voir les maisons typiques de Santana ; et finir en prenant le téléphérique, pour voir l’île d’en haut, sur un coucher de soleil. Magique.

2 / Randonner dans les montagnes

Se lever aux aurores, et voir se lever le soleil au sommet du Pico do Arieiro au-dessus d’une mer de nuages. De là, de nombreux randonneurs partent pour l’une des quelques 50 randonnées balisées sur l’île, de 0 à 1862 mètres, pour tous les niveaux.

Levadas madere rando

Balade le long des levadas

Que ce soit le long des 1400 km de levadas (canaux constituant un système d’irrigation historique très élaboré pour faire parvenir l’eau des sources des sommets jusqu’à la côte) ou sur les crêtes, au milieu du parc forestier des Queimadas ou de la forêt primitive de l’île de Madère – classée en 1999 au Patrimoine Naturel mondial de l’UNESCO. La forêt laurissilva a d’ailleurs reçue le titre d’une des sept merveilles du Portugal dans la catégorie « forêts et bois ». Un musée vivant qui fascine les connaisseurs, et enchante les néophytes.

3 / Visiter les jardins botaniques

Le Jardim Botânico da Madeira (Engenheiro Rui Vieira) est le plus grand, le plus beau, le plus impressionnant. Plus de 2000 plantes exotiques, 35 000 m2, paradis des botanistes et des flâneurs, perroquets, herbier.

Palheiro Gardens

Dans le jardin botanique du Palheiro Gardens

Le jardin quinta das cruzes abrite une grande variété de plantes indigènes et exotiques et le jardin tropical monte palace abrite une impressionnante collection de plantes, de cycas et de fleurs madériennes. La roseraie de quinta do arco constitue l’une des plus importantes collections de rosiers du Portugal (plus de 1000 espèces) et a reçu le prix d’Excellence donné par la Fédération Mondiale de la Société des Roses. Et les odeurs … !

4 / Se balader dans les rues de Funchal, la capitale de Madère

… et partir à la découverte de ses rues pittoresques et du street-art qui colonise la Rua Santa Maria – la plus vieille de l’île.

Funchal, Rua Santa Maria

Dans la plus vieille rue de Funchal, Rua Santa Maria

Louer un appartement près de la Fortaleza do Pico pour moins de 50€/nuit sur HomeToGo ou une maison avec une superbe vue à Estrada Monumental pour moins de 100€/nuit et sortir, s’arrêter acheter des broderies, des souvenirs, du vin, ou descendre l’une des nombreuses côtes de la ville sur un panier en osier – à mi-chemin entre le bobsleigh et le ski tout schuss sur piste noire. Sensations fortes garanties (pour en savoir plus sur la découverte de Funchal par d’autres confrères blogueurs voyage, lire ici).

5 / Prendre le thé au Reid’s Palace de Funchal

… dans l’un des endroits les plus emblématiques de l’île, à l’hôtel où descendent les familles royales européennes. Prendre le thé entre 15h et 17h, à l’anglaise, pour la vue, comme le faisaient Sissi l’impératrice et Winston Churchill lorsqu’ils venaient en visite à Madère.

Vue sur Funchal depuis le Belmond Reid's Palace

Vue sur Funchal depuis le Belmond Reid’s Palace

6 / Prendre soin de son corps, de son esprit et de sa tête

… dans l’un des très nombreux SPA et centres de thalassothérapies de l’île. Madère est en effet connue pour offrir des conditions exceptionnelles pour le traitement des maladies respiratoires – l’île s’est alors développée une identité forte autour de l’axe « destination santé » offrant pléthores de piscines, saunas, gymnases, tennis, massages, hydromassages, bains turcs et autres centres d’esthétiques.

SPA du Four Views Baia

Dans le SPA du Four Views Baia

Personnellement, j’ai vécu l’expérience la plus relaxante au centre MALO CLINIC SPA du MELIÃ MADEIRA MARE. Ce n’est pas de la pub gratuite, mais le souvenir d’un massage de très grande qualité de 45 minutes pendant lesquelles j’ai été très, très heureux.

7 / Plonger dans la gastronomie de Madère

La gastronomie régionale de Madère est d’une très grande qualité, nourrie de la richesse des produits qu’on peut trouver sur l’île. Les patelles, le poulpe, les crevettes, le steak de thon et les filets d’espada sont les produits emblématiques de l’île et le plat régional est incontestablement l’espetada : une brochette de boeuf grillée sur branche de laurier, accompagnée d’un pain aux patates douces (bolo do caco).

On trouve également des calamars grillés en brochettes avec oignon et poivrons (lulas), des poulpes et pieuvres (polvo), attendris au rouleau à patisserie, qui vous surprendront par leur saveur et leur texture fondante loin du caoutchouteux auquel on les associe généralement. Les Lapas (patelles) – et sa fête, Festa Da Lapa, en Juillet.

Fruits et légumes madère

Des fruits et légumes étranges, sur le marché

La chair délicate de l’Espada (sabre snoir), mise en valeur dans l’espada com banana ou espada de vinho e alhos ou dans la caldeirada (boullabaisse locale).
Citons également le milho cocido (purée à base de farine de mais) et, côté dessert, les Quijadas de Madeira, le Pudim de Maracuja et les fameux, très fameux bolos de mel (littéralement « gâteau de miel », mais en réalité fait à partir de mélasse de canne à sucre – farine, sucre, beurre, épices, vin de Madère, noix, amandes, citron, bicarbonate et mélasse).

Mais c’est la diversité des fruits, légumes, fleurs, herbes et plantes qui fait tout le sel de la gastronomie du terroir de Madère – et il suffit de visiter le marché pour s’en apercevoir. Cerises, fraises, pêches, pommes, poires, oranges, figues, myrtilles, châtaignes, bananes, ananas, avocat, mangue, papaye, goyave, fruit de la passion, kiwi, anone, tamarillo, cerisier du Brésil, Melons, potirons, citrouilles, raisin … Quoi, vous ne bavez pas encore ?

8 / Partir pour une croisière transatlantique

Pour les aventuriers, les jeunes, les sans-le-sou, les férus de navigation et de voile, Funchal est un port d’escale pour les nombreux voiliers qui traversent l’atlantique depuis l’Europe, entre novembre et avril. Pour faire du bateau-stop, c’est l’endroit idéal : les capitaines d’embarcations seront bien plus enclins à vous « tester » sur une courte traversée jusqu’aux canaries, plus au sud, que de vous embarquer sans expérience de la vie en commun depuis les canaries jusqu’en Amérique. Et puis, la concurrence sera bien moins féroce du côté des équipiers qui cherchent une place : tous les candidats aux transats partent aux canaries mais ne pensent jamais à Madère.

Pour ceux qui auraient le temps, l’envie, le porte-monnaie, Funchal est également une étape récurrente des croisières transatlantiques (vous pouvez voir sur Azur-Croisières quelques exemples de traversées). Une escale vous laisse généralement une journée et une nuit sur place, ce qui est suffisant pour grapiller un premier aperçu de la dolce vita madérienne et de faire le plein de fruits, de fleurs, de saveurs et de bolo de caco.

9 / Tester toutes les activités sportives proposées sur l’île

Equitation, observation d’oiseaux, escalade, rappel, slide, vélos de montagne, moto 4, deltaplane et parapente (il y a un Open de Parapente et un Championnat de Madère de Parapente qui sont assez connus), segway, canyoning, course d’orientation (festival d’orientation en janvier) – autant d’activités à faire sur la côte ou dans la montagne.

Côté océan : plongée, voile, surf, planche à voile, promenade en bateau, observation de cétacés et d’oiseaux marins, et enfin, pour les plus riches, de la pêche au gros (Makaire bleu, Thon obèse, Thon jaune, Thon blanc, Thon rouge, Requin bleu, Requin-marteau, Barracuda, Bonite à dos rayé, Espadon).

10 / Partir à la recherche d’un trésor pirate pas encore découvert

Connaissez-vous le Captain Kidd ? Né en 1645 et pendu à Londres en 1701, William Kidd était l’un des corsaires/pirates les plus célèbres de son temps. Son trésor est toujours caché quelque part et motive de nombreux cherchers de trésors professionnels – c’est d’ailleurs le sien que Robert Louis Stevenson met en scène dans L’Île au trésor et ceux qui lisent One Piece se souviendront d’Eustass « Captain » Kidd :). Eh bien, sachez que l’emplacement le plus probable du trésor du Captain Kidd serait Madère ! Il aurait caché son butin quelque part sur les Ilhas Desertas avant de mourir, entre 1697 et 1701.

La cagnotte serait notamment composée de 200 lingots d’or, équivalent donc à 7 200 000 € aujourd’hui.

6 Comments

Post A Comment

CommentLuv badge