Pourquoi le sentier des Douaniers est pour moi la plus belle randonnée de France

Parmi les bonnes résolutions pour l’année 2017, il y en a une qui me tient particulièrement à cœur : terminer « le sentier des Douaniers », que j’ai commencé pendant l’été 2015 avec une amie. J’ai marché avec le sac à dos le plus simple possible, sans appareil photo ni même de smartphone – je le regrette un peu, mais sur le coup, cette déconnexion totale avec le boulot (et mon blog) m’a fait un bien fou.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce parcours, le sentier des Douaniers n’est pas le titre d’un roman de pirate, mais le surnom affectueux donné au GR34 – le sentier littoral qui longe toute la côte bretonne. 1 800 km de marche au bord des falaises et de l’océan, dans un décor de carte postale en permanence. On y fait du camping sauvage dans les champs des agriculteurs bretons ; on s’aventure dans les pointes rocheuses, les marais et les dunes, parfois dans la brume, à guetter les bateaux fantômes des naufragés d’antan qui pourraient apparaître. On se baigne seuls au monde, dans des criques, des marais, dans les eaux turquoises de la côte d’Emeraude, avant d’aller goûter un Kig ha farz quelque part dans le Finistère. On jette un œil à quelques endroits uniques au monde – la Baie du Mont Saint-Michel, ou la vieille ville de Saint-Malo par exemple, dont je parle dans cet article – et on marche, campe, pique-nique, on fait des rencontres improbables autour de feux de camps (pas vraiment autorisés) sur les plages, qui font partie intégrante du sentier.

Le GR 34 à Tréboul

Le GR 34 à Tréboul (Etienne Valois – CC BY-NC-ND 2.0)

Lorsque j’ai marché sur le tronçon allant du Mont Saint-Michel à Saint-Brieuc, j’ai mis dix jours. Je ne sais pas si c’est lent, ou rapide, mais ça monte et ça descend souvent. Tout le monde peut faire des bouts du Sentier des Douaniers, mais toutes les portions ne sont pas forcément pour toutes les jambes – le sentier des Douaniers est réputé plus difficile que le chemin de Compostelle par exemple. Cela dit, c’est surtout fatiguant ; les passages vraiment difficiles semblent être tout de même relativement rare.

Bref. J’ai adoré cette randonnée, ce trek, et même s’il ne rime jamais à grand chose de faire un « classement des plus beaux treks et sentiers de randonnée en France », j’avais envie de crier ici tous les petits détails qui m’ont fait tomber fou amoureux du Sentier des Douaniers.

– C’est en Bretagne – la plus belle, la plus chouette, la plus géniale région de France
– On peut goûter à une recette de Kouign Amann différente PAR JOUR. PAR JOUR ! Et même par heure si on marche vraiment vite (et qu’on a vraiment faim).
– Le sentier peut se faire toute l’année, y compris en hiver. Le plus gros problème, à cette période de l’année, étant qu’il sera difficile de trouver des campings. Par contre, pour les plus débrouillards et/ou les plus sociables, il ne sera pas très difficile de toquer à la porte d’un agriculteur ou d’un habitant du coin pour lui demander la permission de camper dans son jardin.

Ile de Crozon, Cap de la chèvre (Mathieu Brient, Flickr CC)

Ile de Crozon, Cap de la chèvre (Mathieu Brient, CC BY-NC-ND 2.0)

– C’est beau, super beau, vachement beau, ultra beau. Par beau temps, les couleurs sont resplendissantes ; par mauvais temps, avec un peu de chance, vous serez au beau milieu d’une tempête et vous verrez un spectacle grandiose ; celui de l’océan déchainé, des vagues et des rafales dans leurs furies. Soyez tout de même prudent, les vents peuvent être violents – mais, personnellement, j’adore cette sensation de liberté que procure le fait d’être porté par les bourrasques.
– On y fait de chouettes rencontres très facilement. Qu’il s’agisse de randonneurs, de gens du coin, souvent curieux, toujours polis et affables.
– C’est hyper facile d’y faire du stop, en cas de coup de mou, de tendinite, ou parce qu’il pleut trop pour continuer à marcher. Le stop, en Bretagne, c’est une institution !
– Parce qu’il est possible d’en faire un bout à la voile – en bateau-stop, en louant un voilier, ou en excursion. Les Bretons ont toujours la mer et la navigation dans le sang, et ça se voit !

GR 34

Le GR 34 (Jean-Jacques Abalain, CC BY-NC-ND 2.0)

Retour de pêche

Retour de pêche, Marc Poppleton (CC BY-NC-ND 2.0)

– Parce que le coût de la vie n’y est pas très élevé : c’est même la région de France où vivre coûte le moins cher. Eh oui !
– Parce que le nom des villages bretons sont vraiment rigolos (Paimpol, Plouzané, Ploudalmézeau, Plouguerneau, Ploumoguer …). Bon, en tout cas, moi ça m’amuse beaucoup, mais c’est un passe-temps probablement très personnel …

Bonus : le TOP 7 des meilleurs Kouign Amann (d’un bout) du GR 34

L’amie avec qui j’ai marché sur le sentier des Douaniers a continué, avec son petit ami, le chemin que nous avions commencé. Marie étant bretonne, ils se sont amusés à faire un TOP 10 des meilleurs Kouign Amann dégustés sur leur chemin et m’ont autorisé à publier leur (très subjectif) classement !

N°1 : Tréboul, boulangerie rue du moulin : une part de Kouign Amann
Rémy/Marie: très très très généreux, trop?
Rémy: « c’est l’âme du kouign-ammann »
Marie: « extrêmement caramélisé, fondant et beurré »
Petite réserve: environ 3000 calories la bouchée, à la limite de l’écœurant
Note: 4,5/5

2. Saint Briac, rue de l’église
« Aéré, croustillant, feuilleté, pas trop sucré »
Note: 4,5/5

3. Tréboul, boulangerie rue du moulin: une kouignette nature
Rémy/ marie: « palmier, très feuilleté »
Rémy: « bien équilibré »
Marie: « croustillant et très caramélisé »
Note: 4,25/5

4. Camaret, sur le marché, un vendeur de kouignettes
Rémy et Marie: « ultra croustillant! »
Note: 3,75/5

« Attention, sur le même marché, nous avons acheté une part de kouign-amman très décevante, toute sèche : 2/5 »

5. Saint Cast: au Petit Gourmand
Rémy/ Marie: « très bon caramel »
Rémy: « trop compact, manque la sensation de beurre mais bon dosage sucre »
Marie: « super croustillant »
note: 3,75/5 (Marie: 4/5 et Rémy: 3,5/5)

6. Camaret, boulangerie du port
« Très moelleux »
note: 3,5/5

7. Tréboul, boulangerie Banette, à l’angle de la place du port
note: 2,5/5

Les plus décevants se sont trouvés à Douarnenez, capitale du kouign-amman! A la « Maison du Kouign Amann »: « trop épais, pas gourmand, manque de beurre et de sucre, un comble! »
Note: 1,75/5

« Dans une boulangerie de Douarnenez, notre pire note: 0,75/5 avec un goût de beurre rance »

Leur bilan: « on peut facilement manger des kouign-amman plusieurs fois par jour sur le sentier des douaniers et ça donne de l’énergie pour marcher! Les kouign-amman goûtés sont très variés. Ce top est très subjectif puisqu’on préfère le croustillant et caramélisé. Mais les amateurs de moelleux sauront aussi trouver leur bonheur. »

1Comment
  • CLAUDE MEZIERE
    Posted at 18:15h, 30 janvier Répondre

    Juste le plaisir de vous lire et déguster vos impressions …vous avez aussi a randonner sur,le chemin des douaniers de la cote de granite rose …départ PERROS GUIREC  » »lumineux …sublime .

    Continuez…légers

Post A Comment

CommentLuv badge

C’est gratuit, et ça le restera

Ce blog de voyage est mon gagne-pain ; bloguer est une activité à temps plein. Pour m’aider à continuer à en vivre, je ne demande pas le moindre centime ; juste un petit « like » sur ma page Facebook et mon compte Twitter, pour asseoir ma crédibilité auprès des annonceurs 🙂