10 mots du monde intraduisiblement beaux

5 mars 2011 12 h 07 min
reflet de l'eau sur la lune

Il y a des mots qui ne se traduisent pas – car leur équivalent n’existe pas en Français, car une traduction leur ôterait toute la poésie qu’ils renferment dans leur sens et dans leur écriture. Je ne sais pas combien de mots renferme le Français ; mais je sais que ce nombre ne sera jamais assez élevé pour décrire l’ensemble de l’expérience humaine.

Mamihlapinatapei

(Language indigène de la Terre de Feu)

« Sans un mot prononcé, un regard riche en signification échangé entre deux personnes qui, toutes les deux, désirent ardemment commencer quelque chose – tout en étant chacun réticents à faire le premier pas. »

Jayus

(Indonésien)

Une blague tellement peu drôle, ou si mal racontée qu’on ne peut s’empêcher de rire en l’entendant.

Iktsuarpok

(Inuit)

Aller dehors pour voir si quelqu’un vient.

Litost

(Tchèque)

Cette empathie poignante, douloureuse et compatissante ; cet état de tourment intérieur et de tristesse que l’on peut ressentir en voyant soudainement la misère et le désespoir de quelqu’un.

Ilunga

(Tshiluba, Congo)

Désigne quelqu’un qui est prêt à pardonner et oublier tout premier abus, prêt à le tolérer la deuxième fois mais, en aucun cas, ne le tolérera ni ne le pardonnera la troisième fois.

Cafuné

(Portugais du Brésil)

Désigne ce geste tendre de quelqu’un qui fait glisser ses doigts dans les cheveux de l’autre.

Wabi-Sabi

(Japonais)

Cette façon de vivre qui essaie de se focaliser sur la beauté issue des imperfections de la vie, pour accepter tranquillement le cycle naturel de la croissance et du déclin.

Hyggelig

(Danois)

Assez dur à traduire. Il s’agit de cette chaleur, de cette sensation de bien-être et de paix que vous pouvez ressentir dans un endroit, près de quelqu’un ou entouré de vos amis, de votre famille. Cette idée de confort et de « je-ne-pense-plus-à-rien », qui vous donne un petit sourire aux lèvres et vous fait sentir heureux.
Concrètement, il s’agirait pour moi d’un bon feu de cheminée, d’une bonne théière remplie d’un bon Darjeeling de printemps avec une jolie fille à côté ; ou bien à la place de la jolie fille, trois ou quatre bons amis avec qui discuter, jouer aux cartes, lire un livre ou même simplement boire un thé en silence avec le plein de regards complices…

Saudade

(Portugais)

Le sentiment que vous pouvez éprouver pour quelqu’un ou quelque chose que vous aimez, mais qui est malheureusement perdu pour toujours.

Yakamoz

(Turc)

Désigne le reflet de la lune sur la surface de l’eau.

Difficile de choisir, mais le mot que je préfère dans cette liste est probablement le dernier de la liste… Et vous ?

4 Commentaires

  • Très joli !

  • Superbe!

    ATTENTION : « portugais » et pas « portuguais » ; et le brésilien n’existe pas, c’est du portugais avec ses variantes… éventuellement, on dit du « portugais du Brésil » allez dire à un québecois qu’il parle québecois au lieu de français… ou à un mexicain qu’il parle mexicain au lieu d’espagnol… c’est pareil!

    • Tout à fait exact, je corrige :) – même si les linguistes ont récemment eu un très vif débat pour savoir quel Portugais devait servir de référence.

  • camille

    tres jolie

Laisser un commentaire

requis

requis

facultatif


CommentLuv badge