lama de bolivie

Bien évidemment, il ne s’agit pas de faire une fiche Wikipédia du pays. Je n’ai encore passé que trois petits jours dans le pays – alors, tout ceci n’est qu’un premier ressenti qui donne une idée assez globale de ce qu’on se prend dans la tronche quand on passe les frontières de ce pays fou, fou, fou. Et dur.

La Bolivie, ce paradis pour voyageurs fauchés

– … où l’on peut faire 8h de bus pour 2 € en traversant d’incroyables paysages (et manquer 46 fois de mourir sur la route)
– … où l’on peut avoir une chambre simple dans un hôtel pour 4 €
– … où l’on peut avoir un repas complet pour 1 €
– … où l’on peut voir des plateaux, des plaines, des champs de Coca, un désert de sel tout blanc tout cool, des lagunes vertes et colorées, un ciel étoilé, des lamas qui se baladent un peu partout, des flamands roses, des mines d’argent, des lacs rougeoyants, des empreintes de dinosaures, des vallées, des yungas, de l’Amazonie comme des montagnes ou des plages ou des lacs sauvages.
– … où l’on peut visiter une ville qui a l’aspect d’un sucre
– … ou faire le plein d’adrénaline rien qu’en montant dans un bus
– … où l’on peut grimper le 6000 m le plus facile du monde pour 60 € (prix de l’ascension des 4800 m du Mont Blanc : 800 €)
– … où l’on peut boire des jus de fruits fraichement pressés super trop bons pour 0,70 € dans la rue
– … où l’on rencontre des chauffeurs de taxis sympas
– … où l’on peut visiter le lieu de naissance des dieux Incas
– … ou passer un mois à vous occuper de petits singes
– … et se sentir dans Les Cités d’Or avec des noms comme L’Ile du Soleil, l’Ile de la Lune, Titicaca, blablabla …

Ce bastion de l’antiaméricanisme plein de paradoxes

– … où l’on peut boire du maté de coca, mâcher de la coca fraiche et voir des panneaux coca-cola géants (la seule entreprise au monde qui pouvait exploiter et exporter légalement la coca)
– … où l’on peut entendre des enfants de 3 ans se foutre de la gueule d’Américains de 30 ans en s’amusant à dire « griiiiingoooooo ! » comme si c’était la honte de la mort de venir des Etats-Unis
– … où l’on peut lire et entendre en permanence que de toute façon, tout est de la faute des Américains …
– … tout en ayant en permanence la télé branchée sur le câble et les pires émissions ricaines (quand ils ont le câble)
– … où l’on peut marcher dans les derniers pas du Che

Le pays le plus pauvre de l’Amérique latine

– … où l’on peut vivre un très gros choc de contraste lorsque l’on vient du Chili (le pays le plus riche du sous-continent)
– … où l’on peut voir des enfants de 6 ans laver votre linge, vous servir un café, vous vendre tout et n’importe quoi de façon très, très professionnelle
– … où l’on peut sentir l’odeur de la pisse assez régulièrement dans les rues
– … tout en manquant régulièrement de marcher sur des hommes ou des femmes ou des familles entières allongées à même le sol comme s’il s’agissait de mobiliers urbains
– … où l’on peut voir en permanence des gens voutés, un peu trapus, petits, au teint sombre et à la mine fatiguée, au corps étrangement déformé par les énormes baluchons qu’ils trainent en permanence

Paysages de Bolivie, mention Salvador Dali

Un délice pour les sens en quête d’aventure, d’exotisme, de dépaysement et de découvertes

– … grâce à une culture indigène très fière et très riche
– … ou l’odeur des marchés très nombreux et très animés
– … ou l’odeur des échoppes de rue où l’on vend des frites, de la viande, des nouilles sautées, des intestins de porc, des légumes sautés, du piment, des jus de fruits pressés (oui, je fais un blocage sur les jus de fruits)
– … où voir, sentir, gouter à des dizaines et des dizaines de pâtisseries jusqu’à l’écoeurement
– … où voir encore des centaines de cybercafés toujours pleins à craquer où l’on surfe pour 0,30 cts de l’heure
– … où voir des femmes en habit traditionnel avec leurs jolis et mysitques hauts-de-forme
– … et entendre les Boliviens avoir des conversations avec trois langues simultanées (Espagnol, Aymara, Queshua)
– … et entendre enfin un espagnol assez correct, neutre, sans le Che argentin, et sans l’horrible accent Chilien
– … et voir, vraiment, des nezs très particuliers
– … tout comme le visage, et la « gueule » des Boliviens
– … et les noms, d’une délicieuse étrangeté

Un choc qui peut être violent

– … quand on se sent dans un pays presque délaissé, au malaise social palpable
– … lorsque le conducteur de votre bus double un camion dans un virage de montagne sans aucune visibilité
– … et lorsqu’on aperçoit, par la fenêtre, des carcasses de voiture et des rebords de chaussée au fond des ravins
– … et lorsqu’on entend de la musique en permanence, pour le meilleur et pour le pire, et des reprises en Aymara et en Queshua
– … et lorsqu’on vit le contraste énorme entre le monde de l’Altiplano et de la forêt
– … et lorsqu’on a le mal d’altitude
– … et lorsqu’on étouffe à cause de la pollution de La Paz – l’impression d’être écrasé, oppressé par les bouchons et les millions d’habitats perchés sur le flanc des montagnes surpeuplées
– … et lorsqu’on peut acheter légalement des voitures volées dans les pays voisins
– … ou acheter de la dynamite en vente libre
– … et voir de la drogue, partout
– … et jeter de la nourriture et de l’alcool par terre pour nourrir la Pachamama
– … et manger (souvent) des mignons petits lamas

Catégories : ArticleBlogBolivie

Chris

Journaliste indépendant

30 commentaires

Curieuse Voyageuse · 2 novembre 2011 à 19 h 24 min

J’aime bien ce système de liste-inventaire: permet de passer 1 tonne d’idées différentes. Je n’avais à peu près aucune idée en tête de la Bolivie, c’est maintenant du passé 🙂

    Chris · 4 novembre 2011 à 16 h 31 min

    Héhéhé – à la base, c’est surtout un système trouvé par flemme et commodité d’écriture (j’ai écrit ça en 30 minutes !), mais c’est vrai que c’est pas mal pour faire passer plein d’idées sans se prendre la tête.

Julien · 2 novembre 2011 à 20 h 27 min

Clairement une éxperience que je regrette pas la Bolivie… Et le sommet a 60€ dont tu parles aussi, l’un des meilleurs souvenirs de mon voyage jusqu’ici.

    Chris · 4 novembre 2011 à 16 h 32 min

    Ca n’a pas été trop dur ? J’en ai grimpé un autre à la frontière entre le Chili et la Bolivie, mais celui-ci me tente bien aussi …

Perrine Hotelinfo · 3 novembre 2011 à 6 h 34 min

Je me joins à Curieuse Voyageuse et me déclare fan de tes listes. Par contre, pour les empreintes de dinosaures, je demande à voir! 🙂

    Chris · 4 novembre 2011 à 16 h 33 min

    Haha ! J’essaierai d’aller en prendre une en photon promis ! Si l’emprunte se trouve au milieu d’un champ de coca, se serait parfait …

A La Croisée des Chemins · 3 novembre 2011 à 7 h 00 min

Ah la Bolivie, la gentillesse de ces habitants, l’altiplano, la Paz… de très bons souvenirs !

    Chris · 4 novembre 2011 à 16 h 33 min

    « La Paz » ? Il y a vraiment des gens qui AIMENT La Paz ? J’avoue avoir fui la ville au bout de quelques heures …

Flo · 3 novembre 2011 à 8 h 31 min

En 3 jours que de dépaysement et de découvertes !
Et en quelques minutes nous voilà la bas grace à ton récit…
cela me donne envie d’en découvrir plus encore !

    Chris · 4 novembre 2011 à 16 h 34 min

    Promis, ça vient très bientôt. Je suis très inspiré sur la Bolivie, il y a vingt milliards de choses à dire !

maelle · 3 novembre 2011 à 17 h 40 min

Si un Français est un européen et un Nigérien un africain, le Bolivien est donc un américain.
Certaines phrases de ton article sont alors paradoxales (..:. Etats-Uniens)

    Chris · 4 novembre 2011 à 16 h 37 min

    Mea culpa, t’as raison. Je ne corrige pas dans cet article, mais je le ferai dans les prochains.

Adil · 3 novembre 2011 à 21 h 27 min

Si je ne devais poser qu’une question ca serait: Ça a quel gout le Lama?

Chris · 4 novembre 2011 à 16 h 35 min

C’est presque comme la viande de porc, rien de très particulier en fait. C’est davantage psychologique – je suis vraiment fan des lamas, ces animaux sont méga désopilants !

stéphanie · 6 novembre 2011 à 15 h 09 min

Je découvre votre blog par cet article très original. J’aime bien le principe de jeter les idées brutes, très rapide à lire et surtout très bien pour avoir une très bonne vue du pays. C’est pas du wikipedia, je suis d’accord mais c’est moins lassant à lire !

Chris · 9 novembre 2011 à 16 h 18 min

Merci Stéphanie ! Je referai la chose pour tous les pays du monde dans lesquels je mettrai les pieds 🙂

NowMadNow · 11 novembre 2011 à 17 h 46 min

Je viens d’arriver!

Ton article précédent sur ce coup de blues… dès que j’ai vu la photo j’ai pensé à l’oeuvre de Friedrich. Et… j’espère que la route en Bolivie t’a requinqué. Et ces interrogations feront de toi un meilleur journaliste, sans aucun doute.

See you,

NowMadNow

    Chris · 12 novembre 2011 à 12 h 42 min

    Requinqué, je le suis, à bloc je me sens ! Et je reste le nez plongé dans mes documents et mes informations jusqu’à pas d’heures. Si on se croise, j’espère que je serai sorti de mon mode « rat de bibliothèque » :).

    A bientôt !

Charly · 15 novembre 2011 à 6 h 56 min

Salut Chris,

Même si c’est mon premier post, je surveille de près ton site depuis quelques temps. Et en ce moment, je suis en train de jeter un œil du côté des billets d’avion pour la Bolivie. Je vais donc te suivre avec encore plus d’attention 😉 même si je ne veux pas trop en savoir non plus lol.

En attendant, j’en profite pour te féliciter et t’encourage à continuer ce beau projet.

Et comme je le dis souvent, quoi qu’il arrive, garde le sourire ! 🙂

A bientôt.

Charly du blog Sourires Nomades

    Chris · 19 novembre 2011 à 12 h 36 min

    Salut Charly !

    Héhé, c’est drôle, je fais la même chose avec ton blog :). Content de te lire par ici en tout cas ! Tu comptes venir quand en Bolivie ? On pourrait peut-être se croiser, j’y reste pour au moins deux mois et j’y reviendrai l’année prochaine. Dans tous les cas, merci pour ton message – je garde la pêche et le sourire, et ton blog m’y aide 🙂 !

Pierre · 16 novembre 2011 à 1 h 57 min

Le pays le plus dépaysant d’Amérique latine!
Tu peux savourer et prendre ton temps puisque tout est extrêmement bon marché. Je ne sais pas si tu as entendu parlé de la prison de San Pedro, ça vaut le détour.

Chris · 19 novembre 2011 à 12 h 38 min

Tu es entré dans la prison de San Pedro ? J’avais prévu d’y faire un tour, mais davantage pour dénoncer le tourisme qui s’y fait qu’autre chose. C’est vrai que ce n’est pas tous les jours qu’on peut visiter une prison avec « de vrais détenus », sauf que ce business engendre des tensions monstres et cause énormément de problèmes que le touriste, qui n’y passe que quelques heures, est incapable de voir.

Anaïs · 9 décembre 2011 à 15 h 51 min

J’y ai passé un mois complet tu as parfaitement résumé cette incroyable région du monde. Merci j’y suis retournée l’espace d’un instant. Bon le 6000 le plus facile…humm pour avoir fait le Huayana Potosi je peux te dire que ce n’est pas une partie de plaisir, en revanche la récompense de l’effort est juste magique et elle est à jamais gravée dans ma petite tête.

Philmod · 2 mai 2012 à 6 h 45 min

Super article concis!!

Pour les jus de fruits, va jusqu’en Colombie, tu vas halluciner!!!

Florian A. · 21 novembre 2012 à 11 h 55 min

Bonjour, je n’aime pas du tout vos articles, notamment ceux sur le Pérou et la Bolivie. Votre vision du voyage est assez étonante et me laisse perplexe… Je ne comprend pas la finalité d’écrire un article comme ça. Triste vision que vous avez d’un pays comme le Pérou… Partez avec le club Med la prochaine fois…

    Chris · 21 novembre 2012 à 12 h 09 min

    Bof, je serais bien curieux de connaître la vision du voyage que j’ai selon vous. C’est fou cette réaction que peut avoir un certain type de voyageur dès que l’on dit ne pas aimer un pays qu’eux ont adoré. SOS ouverture d’esprit ?

Adora · 31 octobre 2013 à 9 h 52 min

Je trouve que c’est encore mieux quand une destination est abordable comme la Bolivie. Cela encourage les visiteurs, et pas seulement les fauchés, comme tu le dis. Quant aux bus de la mort, cela peut être une expérience intéressante pour faire montrer l’adrénaline. Tu as eu l’air d’avoir apprécié malgré les risques. En tout cas, la manière dont tu décris le pays ne me donne qu’une envie, sauter dans l’avion et y aller.

Le Blog du Voyage — Dis, c’est quoi la Bolivie pour un voyageur ? | Chroniques boliviennes | Scoop.it · 3 novembre 2011 à 2 h 24 min

[…] Le Blog du Voyage — Dis, c’est quoi la Bolivie pour un voyageur ? […]

Le Blog du Voyage — Dis, c’est quoi le Pérou pour un voyageur ? · 15 mars 2012 à 15 h 42 min

[…] la même veine que cet article écrit sur la Bolivie, il ne s’agit pas ici de faire une fiche Wikipédia du Pérou. Je […]

Le Blog du Voyage | Souvenirs de Bolivie · 10 février 2016 à 9 h 15 min

[…] La Bolivie est un pays merveilleux ; et, depuis quelques jours, j’ai la nostalgie de cet endroit. Où je suis resté de longs mois, accumulant des souvenirs – probablement les plus marquants de ma vie de voyageur – et des rencontres, et des images d’une couleur que je n’ai pas encore réussi à retrouver ailleurs. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *