Parmi les pays dans lesquels on peut aller voyager, il est une destination qui n’est jamais vraiment neutre : Israël.

Difficile de prétendre comprendre ce qu’est cet Etat depuis l’extérieur. On a beau lire, discuter avec des Juifs, écouter les émissions consacrées ou les discours enflammés des pours et des contres – mais ce petit pays, qui se caractérise par la disproportion entre une négligeable importance démographique (0,01 % de la pop. mondiale) et son importance médiatique (visibilité quotidienne) ; ce petit pays, singulier, passionnant, complexe, ne s’apprivoise pas facilement.

J’avais pourtant envie d’apporter ma petite pierre à l’édifice aux personnes qui recherchent des informations sur ce pays, avant un départ, ou qui s’inquiètent de voir un de leur proche partir à Tel-Aviv ou Jérusalem. Et, comme je n’y connais pas grand chose, je vais le faire à travers une critique de ce qui me semble être le meilleur outil pour comprendre ce pays avant d’y aller : le guide Comprendre Israël des éditions Ulysse.

A propos des éditions Ulysse

Les Éditions Guides de voyage Ulysse sont le plus important éditeur et diffuseur de guides de voyage francophones au Québec et au Canada. Leur collection Comprendre (Afrique du Sud, Japon, Chine, Cuba, Brésil, Thaïlande et Québec), entend donner des clés essentielles pour mieux comprendre certaines cultures difficiles à appréhender depuis l’extérieur.

C’est un travail de synthèse qui remet l’actualité dans son contexte, comme une page Wikipédia beaucoup plus fouillée, qui ferait 120 pages papier.

I / Quatre grandes parties

Le livre est subdivisé en 4 grandes parties :

1 – Histoire et civilisation d’Israël (narration des faits les plus marquants de l’histoire d’Israël; présentation des différentes religions coexistant en Israël, du cadre culturel israélien …)

2 – La vie quotidienne en Israël (présentation du système politique, de Tsahal, des Kibboutzim, du système d’éducation, du système de santé …)

3 – Vivre dans la société israélienne du XXIème siècle (le multiculturalisme en Israël; les relations entre Juifs et Arabes dans la société israélienne; présentation des différentes communautés qui cohabitent en Israël; la difficile cohabitation entre Juifs laïcs et Juifs orthodoxes; la cuisine et les vins israéliens; les homosexuels dans la société israélienne; le féminisme en Israël; les transports; les sports…)

4 – L’économie, les affaires et le travail (présentation des modèles économiques et High-tech bâtis par Israël; des conseils pour faire des affaires en Israël; comment démystifier le monde du travail israélien?)

II / Un pays en guerre : comprendre la fièvre obsidionale

Comme l’explique l’écrivain israélien Amos Oz que le guide cite, les médias et l’opinion publique ont tendance à voir Israël comme « un phénomène politique à 100 % ». Traduction : les premières choses qui nous viennent à l’esprit lorsqu’on pense « Israël » sont une politique de colonisation, et une armée (Tsahal) prise dans un conflit militaire face aux Palestiniens et aux milices terroristes du Hamas et du Hezbollah.

L’Etat, qui rassemble 40 % de la population juive mondiale, focalise les ressentiments d’une large partie de l’opinion publique mondiale et, lorsqu’on voyage dans les pays arabes, il est très courant d’entendre un discours antisioniste dès qu’une discussion politique s’engage. Pour ma part en tout cas, ça n’a jamais loupé.

Du coup, parce qu’il se sait entouré de voisins hostiles à son existence, Israël se considère comme un pays en état de guerre permanente et ce, quasiment depuis sa création en 1948. C’est un contexte géopolitique unique au monde, dont le guide retrace l’histoire, et ses conséquences – nombreuses, complexes – sur la vie quotidienne (le fameux service militaire par exemple) et la psychologie des Israéliens (qu’ils soient en faveur de cette politique de défense ou farouchement opposés à cet état de fait). Des éléments difficiles à ne pas avoir à l’esprit avant de voyager dans un pays aussi complexe.

Mais l’auteur – le journaliste Elias Levy – s’efforce surtout, dans ce guide, de sortir de ce paradigme d’analyse assez réducteur pour appuyer davantage sur une culture qu’il juge très créative (importante présence sur les scènes culturelles, littéraires et artistiques mondiales) et sur une économie très originale où les hautes technologies (informatique, nanotechnologies, médecine, biotechnologies) sont à la pointe de la recherche mondiale.

Il s’agit de secteurs qui recrutent en masse des diplômés du monde entier et dont le modèle de développement inspire de nombreux pays dont la France, le Canada et la Suisse, qui essaient de le copier.

III / Une société extrêmement complexe

Enfin, de nombreux chapitres sont consacrés à la compréhension de la société israélienne du XXIe siècle. Le multiculturalisme (Ashkénazes, Séfarades, immigrés de l’ex-urss, juifs noirs d’Ethiopie, Arabes israéliens, Druzes, Bedouins, travailleurs immigrés) est une composante essentielle de la vie quotidienne. Et même si les gens sur place vous diront le contraire, cette réalité provoque aujourd’hui de nombreuses tensions latentes et de non-dits pouvant dérouter plus d’un visiteur qui n’aurait pas été sensibilisé à ces questions.

Israël est devenu l’un des pays les plus inégalitaires du monde (au début des années 80, c’était le contraire). Le guide ne prétend pas détailler les raisons de ce revirement, mais offre de nombreuses références pour comprendre cela plus en profondeur – et c’est peut-être sa bibliographie, qui constituera le travail de synthèse et d’ouverture le plus intéressant pour quiconque veut entreprendre l’Alya, l’expatriation à destination d’Israël.

Conclusion

En définitive, ce livre pose des balises certes en faveur du sionisme (le mouvement politique fondateur de l’Etat d’Israël), mais qui ne rechigne pas à pointer du doigt ses failles, telles que le multipartisme débridé qui rend le pays ingouvernable. Il est intéressant pour comprendre certaines facettes de la mentalité israélienne ; c’est un peu comme discuter d’Israël avec un Israélien qui aime son pays et comprend ses défauts, tout en s’efforçant de voir les meilleurs aspects de son pays pour donner envie aux autres d’y venir et de l’aimer. Je crois que j’aurais du mal à faire autrement vis-à-vis de la France.

Quelques liens pour aller plus loin :
– Boom de l’Alya des juifs français (France Info)
– Quand l’Alya devient une galère (Nouvel Obs)
– La page Wikipédia consacrée à Israël, souvent trollée par les pro et les antisionistes

Pour acheter le guide Comprendre Israël des éditions Ulysse (14,99 €), cliquez ici :).


Chris

Journaliste indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *