Paraguay

Cet été-là, Ignacio avait 22 ans. La famille Morel était alors le cartel paraguayen le plus puissant de la région, contrôlant les principales routes où s’acheminaient les femmes, les drogues, les armes, et les cigarettes, par conteneurs, par milliers, du Mexique à la Colombie ; et puis, la Bolivie, le Paraguay, le Brésil – et enfin, l’Europe, pénétrée grâce à...

[caption id="attachment_3106" align="aligncenter" width="600" caption="Une Paraguayenne en hijab"][/caption] Note : j'ai écrit cet article début avril, quelques jours seulement après avoir mis pour la première fois les pieds à Ciudad del Este. Six semaines plus tard, après avoir terminé la dernière interview de mon reportage, je publie ce texte avant de m'attaquer à la rédaction du Grand Reportage final. Un drôle...

Cet été-là, Ignacio avait 22 ans. La famille Morel était alors le cartel paraguayen le plus puissant de la région, contrôlant les principales routes où s'acheminaient les femmes, les drogues, les armes, et les cigarettes, par conteneurs, par milliers, du Mexique à la Colombie, et puis la Bolivie, le Paraguay, le Brésil - et enfin, l'Europe, pénétrée grâce à l'Espagne...

C'est le portrait de cette ville, où je me trouve actuellement, que j'aimerais vous proposer d'écrire - une ville au confluent des opportunités commerciales, du narcotrafic, de la contrebande, et des ambiguités de la guerre contre le terrorisme. Une ville d'aujourd'hui, qui dessine un portrait de la face cachée de la globalisation au XXIe siècle. ...

C’est gratuit, et ça le restera

Ce blog de voyage est mon gagne-pain ; bloguer est une activité à temps plein. Pour m’aider à continuer à en vivre, je ne demande pas le moindre centime ; juste un petit « like » sur ma page Facebook et mon compte Twitter, pour asseoir ma crédibilité auprès des annonceurs 🙂