Category

Europe

Category

Bordeaux est une ville que j’adore – jeune, dynamique, à taille humaine, où la vie est agréable. J’aimerais y retourner cet été pour y passer quelques jours ; mais, après un long séjour au Canada, c’est surtout la route des vins rouges qui m’intéresse. Figurez-vous qu’il est assez difficile en Amérique du Nord de trouver du vin corsé et charpenté comme je les aime – les goûts locaux se portent davantage sur les vins légers et fruités. En outre, au Québec, le prix de l’alcool est très élevé à cause du monopole d’Etat et des taxes (comptez 15 € pour une bouteille 1er prix buvable). Bref, déguster un bon Bordeaux ou un chouette Madiran, ça me manque ! Cet article est donc réservé à tous les amateurs de bons vins qui, comme moi, voudraient aller se faire une cure de vins bien charnus après s’être expatrié dans un endroit où…

« Submergé par l’hyper-connexion et le surplus d’informations, il est difficile de se recentrer sur sa vie intérieure. Ainsi le projet INTROSPECTION propose une quête vers une réalité bien plus tangible : celle de l’exploration de nos émotions et de nos ressentis ». Je suis tombé sur cette vidéo un peu par hasard, et j’ai eu envie de la partager ici.

Parmi les bonnes résolutions pour l’année 2017, il y en a une qui me tient particulièrement à cœur : terminer « le sentier des Douaniers », que j’ai commencé pendant l’été 2015 avec une amie. J’ai marché avec le sac à dos le plus simple possible, sans appareil photo ni même de smartphone – je le regrette un peu, mais sur le coup, cette déconnexion totale avec le boulot (et mon blog) m’a fait un bien fou. Pour ceux qui ne connaissent pas ce parcours, le sentier des Douaniers n’est pas le titre d’un roman de pirate, mais le surnom affectueux donné au GR34 – le sentier littoral qui longe toute la côte bretonne. 1 800 km de marche au bord des falaises et de l’océan, dans un décor de carte postale en permanence. On y fait du camping sauvage dans les champs des agriculteurs bretons ; on s’aventure dans les pointes…