Argentine

C’était une petite maison de Buenos Aires remplie d’amour, de chocolats et de clowns. C’étaient les odeurs chocolatées, les crêpes et les gâteaux faits maisons pour un anniversaire ou sans raisons, juste pour le plaisir d’offrir et de voir les sourires sur les visages. C’était le visage d’une petite fille de 4 ans qui courrait partout les bras levés, pour te...

Ces deux derniers mois, j'étais comme une marmite prête à exploser - le dernier article le montre bien … En le publiant, j'ai eu la désagréable impression de passer mon temps à douter depuis quelques temps. Il fallait corriger ça, redresser la barre, redresser la tête et le corps, dompter la solitude et la mélancolie avec de la gnac, des...

Ça doit donner un bel d'effet lorsqu'elle tourne autour de sa barre de pole-dance - tête à l'envers, jambes tendues vers le ciel, en string et soutif, le corps tripoté par les regards et les néons rouges et violets de la miteuse boîte de Buenos Aires dans laquelle elle travaille. Et, pour la faire entrer dans cet univers sinistre, on...

J'ai le blues, le spleen, et Buenos Aires me manque déjà. J'ai aimé la ville sans y tomber amoureux et pourtant, il y a comme un indéfectible sentiment d'arrachement, de déracinement qui flotte dans l'air....

[caption id="attachment_2285" align="alignleft" width="288" caption="Ivo, milieu défensif, 18 ans."][/caption]Carlos, c'est un type chouette. "Le grand amour de ma vie est un ballon rond ! D'ailleurs, je n'ai jamais été marié … Pas le temps d'avoir une femme ! " Il a 50 ans - et 44 années de sa vie uniquement consacrées au football par toutes les vies possibles : joueur, entraîneur,...