Films à voir

Un superbe court-métrage tourné à Zanzibar. L'histoire fantastique de Mbwana et de son meilleur ami Juma qui, un jour, après avoir volé l'appareil photo d'un touriste, photographient accidentellement le plus gros poisson du monde. Grâce à cette unique photo, le petit village perdu dans lequel ils vivent devient un haut lieu touristique mondial - avec ses dérives, ses flots de...

ans Before The Rain, il y a d'abord une musique entrainante, douce et mélancolique, parfaite pour porter une histoire déchirante narrée comme un conte. La misère, le monde, la guerre, les conflits, les déchirements - oui, mais surtout un "conte de paix" raconté à travers l'histoire de la Macédoine - un endroit qu'on ne connaît ni ne visite très souvent...

Central do Brasil, c'est presque un docu-fiction sur les réalités du Brésil de la fin des années 90 - alors que l'envol de la croissance économique n'en était qu'à ses balbutiements. L'alcoolisme, la violence, les loteries au parfum d'opium des pauvres, les trafics d'organes, le vagabondage - mais également, la beauté d'un pays, la majestuosité de ses paysages, la solidarité...

L’odeur de la papaye verte, c’est : le temps qui passe, l’amour, un passage, une transmission, l’entrelacement des corps découverts, la progression. De la subtilité, du réalisme et, forcément, beaucoup de mélancolie. Comme un voyage où l’on ferme les yeux, où l’on ouvre tous les pores de la peau, pour se laisser pénétrer et se laisser emmener loin, loin, loin...

Un homme devient trop vieux pour s'occuper de sa ferme et personne ne veut l'accueillir chez lui - ni sa fille, ni son beau-fils, ni la ville. On le planque dans une maison de retraite où, magie de la vieillesse, il rencontre un amour de jeunesse - et les voilà, qui décident de s'enfuir, de voler un 4x4, de parcourir...

L'histoire est forte. Le contexte est fort. Le message - il n'y en a pas vraiment, le réalisateur s'attachant d'abord à vouloir montrer l'humain, trop humain, jamais vraiment manichéen et toujours en prise avec un flux d'émotion qu'en Palestine, il est parfois difficile de contrôler....

C’est gratuit, et ça le restera

Ce blog de voyage est mon gagne-pain ; bloguer est une activité à temps plein. Pour m’aider à continuer à en vivre, je ne demande pas le moindre centime ; juste un petit « like » sur ma page Facebook et mon compte Twitter, pour asseoir ma crédibilité auprès des annonceurs 🙂