On dit que la Costa Brava – « côte démontée », en Catalan – a été ainsi nommée en référence à son littoral rocheux, taillé à la serpe. Ce serait le poète Ferran Agulló qui l’aurait ainsi baptisée, en 1908, en hommage à la beauté immaculée de l’endroit.

Une belle côte escarpée, mais un peu trop de maisons

Mais, aujourd’hui, les paysages ont changé. De nombreuses maisons ont poussé sur le flanc des collines et des montagnes, et de nombreuses municipalités sont en proie à de petites guéguerres internes, à cause de l’octroi de permis de construire dans des conditions pas toujours très transparentes.

Alors, je vous avoue que nous avons été un peu déçus, lorsque l’office de tourisme de Gerona nous a invité à découvrir cette côte. La sauvagerie, l’immaculé, le vert des forêts à perte de vue ; tout cela a disparu. Et la tendance ne fait qu’aller dans le mauvais sens, malgré de nombreux efforts de conservations.

Ca reste sacrément beau. Et une balade en voilier nous permet à la fois d’apprécier les derniers vestiges de ce qui, autrefois, a tant fait rêver poètes et voyageurs qui longeaient la Costa Brava.

Calella de Palafrugell

Calella de Palafrugell

Côte de Palafrugell

Côte de Palafrugell

Llafranc

Llafranc

Llafranc

Llafranc

Côte de Llafranc

Côte de Llafranc

CostaBrava-7

Llafranc

Llafranc

CostaBrava-5

Une maison privée de la Costa Brava

Une maison privée de la Costa Brava

Près de Palamos

Près de Palamos

Bateau de pêcheurs en face de Palamos

Bateau de pêcheurs en face de Palamos

Un voilier amarré à la marina de Palamos

Un voilier amarré à la marina de Palamos

En mer, les temps et les vents sont changeants, les microclimats sont nombreux. La côte est inégalement bétonnée mais les villages de pêcheurs, au charme inégal, résistent, vivant moins du poisson que du tourisme en croissance.

De nombreux sentiers de randonnée permettent de marcher au-dessus des falaises, sous le couvert des arbres ou le long de petits ports de plaisance d’où partent de nombreux voiliers en été. Les embarcations de plaisance croisent des dauphins, des crevettes rouges (LA spécialité locale), et la nageoire dorsale des thons effraieront les moins bien informés, qui prendront cette vision pour la nageoire d’un effrayant requin.

Une balade le long de la Costa Brava est propice à la rêverie, à la flânerie, sur terre comme sur mer. Du temps passé à observer les oiseaux, les maisons ; bleues et blanches, roses, parfois dorées, parfois oranges, les toits souvent couverts de tuiles. Ici, vivait un peintre ami de Dali. Là-bas, se sont réunis plusieurs chefs d’Etat pour je-ne-sais-quoi. De nombreuses petites criques permettent de se reposer, voire de se baigner, lorsqu’on a la chance de tomber sur une minuscule plage déserte où l’on se sentira plus que privilégié.

On finit par quitter le navire et reprendre pied à terre. Ici, en guise de sortie scolaire, les petits écoliers espagnols vont faire du snorkelling tandis qu’on en profite pour marcher à travers les petites ruelles charmantes de Llafranc ou Palafrugell.

Ensuite, départ pour l’intérieur des terres avec, comme première étape, l’incroyable musée Dali à Figueres.


Chris

Journaliste indépendant

3 commentaires

Les Ch'tis Trotteurs · 14 janvier 2018 à 8 h 31 min

On prévoit de visiter la Costa Brava prochainement. Tu conseilles quelles villes à faire pour un bon roadtrip sur la Costa Brava ?

mathieu · 25 mars 2018 à 18 h 20 min

Salut, oui effectivement une partie du tournage a été faite sur Gérone et une autre partie sur Peñiscola qui est à la limite entre la Catalogne et la région de Valence, cela mérite le détour aussi pour son château.
Très beau reportage sur la Costa Brava, les photos sont magnifiques

Mathieu

Le Blog du Voyage | [Blogtrip] A la découverte de la Costa Brava (Espagne) · 14 juillet 2016 à 21 h 29 min

[…] / Voyage à Gérone, sur les lieux de tournage de Game of Thrones 2 / En balade le long de la belle côte escarpée de la Costa Brava 3 / Le musée Dali de Figueres : un chef d’oeuvre artistique qui justifie à lui seul le […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *