cemetario recoleta

1 – Marcher avec les morts de Recoleta

C’est l’équivalent du Père Lachaise à Paris : le cimetière de Recoleta, un parfait endroit pour se balader au milieu des morts et des os de célébrités comme Eva Peron (Evita). Un style neo-classique, une belle balade et une atmosphère enchanteresse sans l’ombre d’un lugubre.

2 – Vivre quelques heures et quelques nuits de Tango


Ca peut paraître cliché mais: oui – à Buenos Aires, il faut essayer le Tango. Pas forcément le danser, mais au moins voir les Portenos se métamorphoser dans une Milonga ou même assister à un « tango show » – très touristique, certes, mais vraiment beau à voir (cf Carnet de route 5).

3 – Manger


L’Argentine produit la meilleure viande du monde, et notamment la viande de boeuf la plus fine au palais. Tendre, riche en saveur, peu chère, un vrai régal pour ceux qui aiment cuisiner ou tout simplement carnivorer. Aller dans une parilla (un restaurant où l’on cuisine la viande sur des barbecues géants) est un rêve de carnivore disponible pour cinq euros seulement.
Et à part la viande ? Empanadas, dulce de leche, mondongo – bref, on mange bien en Argentine et ça fera probablement l’objet d’un post à part entière.

4 – Faire la fête comme un vrai Porteno


Buenos Aires est connue et reconnue pour ses nuits endiablées et ses fêtes sans fins ni limites ; et si vous sortez, il faudra être préparé à tenir toute la nuit ! Généralement, les Argentins se réunissent aux alentours de 22h pour boire un verre et bavarder entre amis avant de sortir vers … 1h ou 2h du matin pour faire la fête. Impossible de sortir sans avoir fait une sieste avant – mais si vous arrivez à tenir, vous plongerez dans une ambiance de folie, bon enfant, excentrique et délurée.

5 – Se perdre dans les Barrios


Buenos Aires, c’est 48 barrios (quartiers) différents. Chacun à son style, son charme, son caractère et son identité propre : Palermo est le plus branché, San Telmo est bobo-bohème, Recoleta est ultra-select, la Boca est le plus populaire, etc. Découvrir les 48 en s’y baladant, c’est découvrir 48 visages différents de l’Argentine !

6 – Vivre un match de football


Envie de vivre une expérience hors du commun, aventureuse, étrange et passionnée pour moins de 10 € ? Allez assister à un match de football dans un stade argentin, au milieu des gradins populaires ! Chaque équipe de la première division a son noyau dur de supporters et y plonger, c’est … Plonger dans un monde parallèle. Ce n’est plus du football auquel on assiste, mais à une sorte de jeu de gladiateur barbare et extra-terrestre dans lequel il est question de vie ou de mort.

7 – Boire un Americano à El Ateneo


El Ateneo, c’est un ancien Opera reconverti en librairie – des milliers de livres ont colonisé les gradins et les travées dans une strcture lyrique et baroque, entièrement maintenue et préservée dans son état original. Sur l’ancienne scène, un café – un peu cher – où l’on peut s’asseoir écouter quelques musiciens jouer du violon ou du bandonéon, en buvant un merveilleux Americano (café américain), en bouquinant un livre de la librairie, ou simplement en admirant le superbe lieu dans lequel on se trouve.

8 – Chercher le street art


Buenos Aires EST la ville du street-art. Partout, partout, partout, des graff’ et des oeuvres plastiques se baladent aléatoirement aux quatre coins de la ville. Des artistes reconnus y ont laissé leur marque, et des milliers d’inconnus dessinent leurs envies ou leurs revendications politiques au gré des balades. Comme si la ville était un musée vivant à l’air libre.

9 – Se perdre avec un bus


Il y a un peu moins de 200 lignes de Bus qui sillonnent la ville. Si vous avez un jour à tuer, je vous conseille de monter au hasard dans un bus (avec une place assise de libre) et de vous laisser transporter au hasard dans la ville.

10 – Se perdre à San Telmo


Le quartier bobo, certes – mais l’un des plus vieux quartiers, à la belle l’architecture et aux allées de pavés. Des boutiques centenaires, des facades et des entrées mystérieuses et enchanteresses, et l’énorme brocante / marché / bordel en plein air du dimanche où des milliers de touristes affluent – certes – mais où il est tellement bon de se perdre au milieu d’étrangetés en tout genre. Des très vieux livres, des sculptures, des artistes, c’est un peu le Montmartre de Buenos Aires version plus soft.

11 – Aller à la Plaza Francia le dimanche soir


Il y a tout un tas de parcs à Buenos Aires ; mais celui de la Plaza Francia reste le plus intéressant, surtout les dimanches soir où s’organise toutes les semaines une énorme fête. Tout un tas de petites boutiques d’art et de produits manufacturés tout autour, des musiciens à la pelle, et un groupe de percussion et de capoeira qui met toujours le feu. C’est vivant, et « authentique » (même si je déteste ce mot).

12 – La Bomba du Lundi


Un truc de Couchsurfer : La Bomba de Tiempo du Lundi. Je cite : « un incroyable groupe de percussionniste nous enchante les oreilles avec leurs rythmes endiablés aux sonorités africaines (mais pas seulement !). Tous les lundi de l’année dès 20h, dans le centre culturel KONEX (Sarmiento 3131), avec un billet d’entrée de 15 $ ( 2,30€ ). VOUS DEVEZ TESTER CA AU MOINS UNE FOIS ! Alors venez bouger chaque petite partie de votre corps au son des crazy beats, parce que MONDAY IS FUNDAAAAAAAAAAAAY!!!! » 🙂 !

Et c’est vrai, preuves à l’appui à venir !


Chris

Journaliste indépendant

11 commentaires

Bruno · 18 juin 2011 à 12 h 56 min

Cool, le genre d’article que j’aime bien et qui donne envie d’y être. On a pas encore arrêté notre parcours en Amérique latine, alors qui sait !

    Chris · 23 juin 2011 à 2 h 29 min

    J’y serai encore lorsque vous atterrirez sur ce continent ; ce serait chouette de vous croiser ! En tout cas, si vous pouvez y passer un ou deux petits jours, c’est déjà très chouette !

fabrice · 19 juin 2011 à 4 h 43 min

Sympa cet article!

Amandine · 19 juin 2011 à 10 h 09 min

ça donne envie d’aller à Buenos Aires 😉 encore un article très intéressant !

Mathilde · 25 juin 2011 à 13 h 52 min

Bonjour, bonjour,

Je me permets une petite incursion sur ton blog (que je savoure agréablement depuis que je l’ai découvert) car j’ai obtenu une bourse zellidja pour un premier voyage en Argentine justemment. Autant te dire que ton article me donne envie de sauter tout de suite dans mon avion direction Buenos Aires…mais il faudra encore attendre trois petites semaines…!

Mon sujet porte sur l’influence de la dictature militaire sur les formes artistiques argentines (théâtre/danse/musique) et la place de ces artistes dans la société aujourd’hui.

A moins de trois semaines du voyage, je suis en pleine recherche de contacts qui pourraient m’herberger quelques nuits (comme beaucoup je préfererai vivre chez l’habitant plutôt que dans auberges de jeunesse). Tout le monde à zellidja m’a dit « contact chris, contact chris » donc me voici me voilà ! Si jamais t’as des supers plans, ou des bons tuyaux à Buenos Aires je suis tout à fait preneuse !

En tout cas bonne route à toi et merci pour ces articles !

Mathilde

    Chris · 29 juin 2011 à 15 h 13 min

    Hola Mathilde !

    Hahaha, génial, une Z !!! Je t’envoie un mail de ce pas, mais je suis d’ores et déjà content que le blog te plaise :). A bientôt !

Toolito · 1 décembre 2014 à 8 h 23 min

Merci pour l’article, super utile et plein de bonnes idées !

excursions au Vietnam · 21 juillet 2016 à 0 h 07 min

Super ! Je vais surement partir en Argentine voir de la famille l’année prochaine. Et ton article tombe a pic !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *